in

Vivre avec un robot pendant six mois et en faire un documentaire

Crédits : imjanuary / Pixabay

Un robot Neo a partagé le quotidien d’une ingénieure en robotique pendant la moitié d’une année. De cette expérience est né un documentaire élaboré par le réalisateur français Thibaut Sève.

Thibaut Sève a dernièrement réalisé “Ma vie avec un robot”, un documentaire inédit qui a été diffusé pour la première fois au complexe Cinémarivaux de Mâcon le 17 mai 2016, ville d’origine du réalisateur. Ce dernier avait découvert l’an dernier la société Aldebaran, leader français en robotique humanoïde, produisant notamment le robot Nao, qui vient par exemple de faire une arrivée toute récente en Corée du Sud.

“Créés pour aimer les gens et vivre avec eux au quotidien, nos robots sont mignons, interactifs et évolutifs” peut-on lire sur le site officiel de la société Aldebaran.

Ainsi, Thibaut Sève a eu l’idée de tourner son quatrième documentaire, mettant cette fois en scène pendant six mois l’ingénieure en robotique canadienne Angelica Lim et son robot Nao de 60 cm, dans son appartement parisien.

“J’allais chez elle deux à trois fois par semaine. Je lui avais aussi laissé une petite caméra pour qu’elle se filme. J’ai essayé de ne pas tricher. Dans le docu, on voit le robot tomber plein de fois et dire des conneries” indique Thibaut Sève.

Le réalisateur explique également que la société Aldebaran avait été très permissive au niveau des images prises, acceptant de montrer des robots dont la perfection n’a pas encore été atteinte et pour cause, leur développement n’est pas encore achevé.

Quelques séquences insolites montrent le robot Nao enseigner le yoga à Angelica Lim, ou encore lui fournir de l’aide lors de préparations culinaires. Après cette expérience, la roboticienne a décidé de poursuivre avec la grande sœur de Nao, baptisée Pepper. Selon Thibaut Sève, le robot Nao sera extrêmement bien vendu, estimant que celui-ci attirera les enfants. Il souligne également une autre particularité plus pédagogique :

“Nao est vraiment un robot compagnon. Il ne va pas faire la vaisselle, mais peut être un outil de sociabilisation pour les enfants autistes ou encore à l’hôpital”

Le documentaire de 84 minutes a nécessité le tournage de plus de 150h d’images en France, mais également au Japon, aux États-Unis, au Royaume-Uni, ainsi qu’en Italie.

“C’est un des gros docus de l’année pour eux. Il sera diffusé une cinquantaine de fois” indique Thibaut Sève, qui évoque l’intérêt de la chaine Planète+, qui a produit le long métrage.

Voici la bande-annonce du documentaire publiée par Planète + Canada :

Sources : Le ProgrèsKorea Times

Vivre avec un robot pendant six mois et en faire un documentaire
Notez cette actu