in

Le Pôle Nord change de cap, direction l’Angleterre

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Alors qu’il prenait sagement la direction du Canada, le Pôle Nord a drastiquement changé sa direction en 2000, se dirigeant désormais vers l’Angleterre, suivant la ligne imaginaire tracée par le méridien de Greenwich. 

L’axe de rotation de la Terre, et avec lui l’emplacement du pôle physique du Nord se déplaçait à une vitesse d’environ 10 centimètres par an au cours du siècle dernier, en direction de la baie d’Hudson au Canada, le long d’une ligne de longitude qui traverse Toronto et Panama City. Mais selon une récente étude de la Nasa, publiée dans la revue Science Advances, le réchauffement climatique est en partie responsable d’un changement de direction survenu à partir de l’année 2000, dirigeant désormais le Pôle Nord vers l’Angleterre.

Le Pôle Nord file donc désormais lentement vers l’Angleterre, et plus précisément en suivant la ligne imaginaire tracée par le méridien de Greenwich. En cause, la modification de la masse terrestre due à la fonte des calottes polaires et des glaciers, comme l’explique Surendra Adhikari, chercheur au JPL de la Nasa et l’un des auteurs de l’étude. À cela il faut ajouter l’influence des précipitations, des courants marins et des vents. « C’est la première fois que nous avons des preuves solides que les changements dans la distribution de l’eau des terres à l’échelle mondiale déplacent également la direction dans laquelle l’axe se déplace », explique-t-il.

NASA/JPL-Caltech
NASA/JPL-Caltech

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs se sont appuyés sur les images satellites fournies par la Nasa et le Jet Propulsion Laboratory (JPL), images qui témoignent d’une rotation rapide à 75 degrés en direction de l’Angleterre. Désormais, il s’agit pour les chercheurs d’utiliser au mieux cette nouvelle donne pour mieux prédire et anticiper les futurs mouvements polaires, mais également les modifications terrestres qu’impliquent le changement climatique, comme la modification de la masse de la planète, par exemple.

Sources : Nasanationalgeographic

Notez cet article