in

Que se passe-t-il si l’on se retient trop longtemps d’aller au petit coin ?

Crédits : iStock

Taper du pied, croiser les jambes, se mordre la main, il existe tout un tas de moyens divers et variés de s’occuper lorsqu’on doit attendre pour aller… faire pipi.

Rassurez-vous d’abord, votre vessie ne va pas exploser, ce n’est pas un ballon de baudruche. Cependant s’habituer à se retenir ne va pas vous faire beaucoup de cadeaux du point de vue santé. Si au fur et à mesure des années, vous prenez l’habitude de vous retenir, vous serez beaucoup plus sujets à des risques d’infection des voies urinaires, mais aussi, à faire de la rétention urinaire, ce qui comme son nom l’indique, n’est pas une partie de plaisir.

D’après Gerald Timm, un urologue chercheur à l’Université du Minnesota : « La vessie est une sorte de bassin. Ne pas correctement la vider permet aux bactéries de se constituer et cela conduit à une infection ». À titre d’information, une vessie peut contenir 400 à 600 millilitres d’urines, une personne moyenne en produisant 1 500 millilitres par jour, ainsi une personne normalement constituée doit aller aux toilettes pour « vidanger son bassin » 3 fois par jour. Une personne moyenne peut en général tenir 9 à 10 heures.

Pour conclure, ne sombrez pas dans la légende urbaine, votre vessie n’explosera jamais vous serez « simplement » sujet à une plus grande chance d’avoir des infections. Un petit extra, pour parler d’un article du règlement intérieur du Sénat Américain, une séance ne peut pas être ajournée tant qu’un sénateur est en intervention, ainsi en signe de protestation, en septembre 2013, le sénateur Ted Cruz a tenu un discours de 20 heures contre l’Obamacare (la réforme du système de santé initiée par Barack Obama) sans faire aucune pause, même pour aller aux toilettes.

Notez cet article