in

Un test sanguin pour définir l’âge réel de notre corps

Crédits : aunhtet0 / Pixabay

Un test sanguin a été mis au point par des chercheurs du Royaume-Uni dont la capacité est de déterminer l’âge biologique du corps humain. Cette invention sera utile dans le but de déceler les personnes risquant d’être atteintes de maladies liées à l’âge.

Les maladies neurologiques caractéristiques d’un âge avancé ont pour fer de lance la maladie d’Alzheimer, une maladie dont les personnes atteintes sont en proie à la démence, par perte progressive de neurones. Le test sanguin mis au point permettrait de pouvoir prédire d’éventuelles prédispositions à développer ce type de maladies, et ce, avant l’apparition des premiers symptômes. Les tests aujourd’hui disponibles ne sont pas fiables, selon James Timmons, du King’ s College de Londres, dont l’étude a été publiée dans le journal scientifique Genome Biology du 7 septembre 2015.

« Nous utilisons l’âge chronologique pour juger de tout, des primes d’assurance à l’éligibilité à des procédures médicales. Or, à 60 ans, nous n’avons pas tous le même âge biologique et aucun test biologique ne le traduit. »

L’équipe de scientifiques a planché sur la détermination d’une « signature génétique » qui serait capable de définir si une personne sera, à 65 ans, en bonne santé ou non. Ils ont pu analyser le génome de sexagénaires en bonne santé et ainsi réunir une signature de 150 gènes. Cet indicateur serait, selon les scientifiques, un élément fiable pour prédire les maladies liées à l’âge. Les chercheurs se sont concentrés sur les modifications génétiques en lien avec un vieillissement en bonne santé et non pas aux gènes liées à l’apparition de pathologies concernant les personnes âgées.

En testant leur signature biologique sur un panel d’hommes de 70 ans nés la même année, les scientifiques ont noté des résultats différents ce qui les a amenés à penser que l’âge biologique n’était donc pas le même suivant les patients. Il semblerait que, d’après un suivi sur 20 ans, de bons résultats au test de la signature biologique vont de pair avec une bonne santé cognitive.

Par exemple, l’étude démontre que les hommes testés ayant développé la maladie Alzheimer avaient une signature génétique altérée et donc de mauvais résultats au test sanguin. Ainsi, ce test pourrait contribuer à apporter des diagnostics plus précis, et ce plusieurs années avant l’apparition de la maladie en repérant les personnes à haut risque.

Sources : Pourquoi DocteurSud Ouest

Un test sanguin pour définir l’âge réel de notre corps
Notez cette actu

Written by Yohan Demeure

Licencié en Géographie, j'aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné de cinéma, de musique et de voyages, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un nouveau site et des nouveautés pour SciencePost !

Première transplantation d’une cage thoracique imprimée en 3D, une réussite