in

La technologie 3D au secours des ougandais amputés

Crédits : Exo-Prosthetic Leg / William Root

En Ouganda, la technologie 3D vient en aide aux personnes amputées : une journée de travail, 2,65 euros de matière première, un équipement haute technologie et des enfants réjouis retrouvent une vie quasiment normale.

À neuf ans, Jesse Ayebazibwe, amputé de la jambe droite à cause d’un accident avec un camion, retrouve sa mobilité grâce à la technologie 3D. Il a obtenu récemment une coque prothétique fabriquée en 3D. « Je me sens bien, comme avec une jambe normale », se réjouit-il. « Maintenant, je peux tout faire : courir, jouer au football… »

Deux imprimantes 3D, un ordinateur portable et un scanner infrarouge, sans oublier la matière première, vont permettre à d’autres personnes qui ont été amputées d’un membre de retrouver une vie presque normale. Les prothèses imprimées en 3D, contrairement aux autres prothèses en plâtre qui étaient conçues en une semaine, peuvent être fabriquées en une journée et assurer un meilleur confort. Le membre est scanné puis modélisé sur l’ordinateur, avant d’être imprimé en 3D. L’équipement coûte 10 600 euros et la matière première 2,65 euros.

« Il n’y a aucun soutien du gouvernement envers les handicapés », explique Moses Kaweesa, technicien orthopédique des Services de rééducation complète d’Ouganda. « Nous avons une administration et un ministre pour les personnes handicapées, mais ils ne font rien ». Malheureusement, tout le monde ne pourra pas recevoir une prothèse fabriquée en 3D à cause du manque de financement. Il y a seulement 12 prothésistes en Ouganda et 250 000 enfants amputés.

Dans le nord du pays, un grand nombre d’habitants a été amputé de membres pendant la guerre entre le gouvernement et l’Armée de résistance du Seigneur. La technologie 3D est révolutionnaire pour ces personnes qui ne vivent plus normalement. Le délai d’impression est court, l’équipement peut être transporté facilement et les techniciens peuvent travailler sur plusieurs prothèses en même temps.

Sources : AFP

– Illustration : L’Exo-Prosthetic Leg imaginée par le designer industriel William Root.

 

La technologie 3D au secours des ougandais amputés
Notez cette actu