in

La DARPA imagine un scénario pour terraformer la planète Mars

Crédits : Sttefan / Pixabay

Si vous voulez habiter sur Mars, il faudra attendre encore quelques siècles, mais bonne nouvelle : des biologistes pensent qu’il est possible de terraformer la planète.

Mars a pu être habitable par le passé, mais si nous devions envoyer une population de façon permanente sur la planète Rouge, la vie serait loin d’être facile. Pour changer cette situation, la Darpa (l’agence de recherche en matière de défense des États unis d’Amérique), commence à entrevoir la possibilité de terraformer notre voisine afin de la rendre habitable pour tous. Des chercheurs travaillant pour la Darpa ont en tous cas annoncé en ce début de semaine qu’il était possible de réaliser cette prouesse technique.

Pour terraformer Mars, il faut d’une part élever sa température et d’autre part renforcer son atmosphère. Pour cela, plusieurs technologies ont été envisagées, jusqu’au déploiement d’un miroir gigantesque supposé renvoyé la chaleur solaire sur les pôles martiens. Cette fois, les biologistes prévoient d’utiliser tout « simplement » la photosynthèse des espèces vivantes comme des bactéries ou des plantes. Alicia Jackson a ainsi indiqué au site Motherboard « Pour la première fois, nous avons la boîte à outils technologique pour transformer non seulement des endroits hostiles sur Terre, mais aussi aller visiter l’espace et y rester ».

La méthode consisterait à utiliser les bases de données servant traditionnellement à la recherche académique et contenant des informations sur le génome de plusieurs milliards d’organismes pour trouver les espèces les plus performantes en matière de réparation de l’environnement. Une fois sélectionnées, ces bactéries ou ces algues par exemple, seraient combinées afin d’obtenir des organismes résistant aux conditions difficiles de la planète Mars tout en étant capables d’augmenter sa température et d’épaissir son atmosphère.

Source : Motherboard

La DARPA imagine un scénario pour terraformer la planète Mars
Notez cette actu


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Gliese 436b, l’exoplanète qui porte une immense chevelure

L’étonnant périple du pénis de Napoléon