in

Découverte d’un navire espagnol du 17e siècle naufragé au large du Panama

Crédits : iStock

Une équipe américaine de chercheurs dirigée par un archéologue de l’Université d’État du Texas (États Unis) a identifié l’épave d’un navire enterré dans le sable au large des côtes du Panama, près de l’embouchure de la rivière Chagres. Il s’agit de l’Encarnación, un navire espagnol du XVIIe.

C’est en 2011 que cette équipe d’archéologues est tombée sur ce qui semblait être l’épave d’un navire naufragé, au large du Panama. Après quatre années d’études et d’enquêtes, l’épave a enfin révélé ses secrets aux archéologues qui ont pu l’identifier. Il s’agit de l’Encarnación, un navire marchand espagnol qui a coulé en 1681 quand un orage, proche de l’embouchure de la rivière Chagres, a englouti la flotte Tierra Firme, composée de nombreux navires, alors qu’elle faisait route vers la Colombie.

Ce navire est l’un des très rares à avoir été retrouvé, et selon les experts, il est dans un très bon état de conservation. L’épave découverte est composée de la partie inférieure de la coque du navire et de nombreuses marchandises comme des tonneaux en bois, des lames d’épée, des ciseaux, des mules, des clous, de la céramique, etc.

« En plus de ce que nous pouvons apprendre des artefacts, les restes de la coque nous informent sur les techniques de construction des navires de l’Ancien Monde en utilisant des matériaux du Nouveau Monde », a déclaré Mélanie Damour, archéologue du projet. Les artefacts sont actuellement en cours d’analyses et de traitement de restauration, au Panama.

La découverte de l’Encarnación a été accidentelle, puisque les archéologues cherchaient à la base les épaves des navires du pirate Henry Morgan, dont cinq des navires, en route pour saccager Panama, ont coulé en 1670, soit onze ans avant que l’Encarnación ne coule lui aussi.

Source : natgeo

Découverte d’un navire espagnol du 17e siècle naufragé au large du Panama
Notez cette actu