in

Les sursauts gamma : une réelle menace pour la vie sur Terre

Crédits : PD-USGOV-NASA

Où sont les extraterrestres? La question peut sembler étrange, mais elle a été posée par l’un des scientifiques les plus influents du XXe siècle, Enrico Fermi, et reste sans réponse à ce jour. Elle est connue sous le nom de paradoxe de Fermi.

Les astrophysiciens Tavsi Piran et Raul Jimerez des universités de Jérusalem et Barcelone respectivement proposent une réponse : les aliens sont morts avant d’avoir pu nous contacter. Les coupables seraient les sursauts gamma, des émissions radioactives très intenses qui ont lieu pendant la mort des étoiles. En moyenne, un évènement de ce type peut être observé dans le ciel chaque jour. S’ils sont inoffensifs quand ils ont eu lieu relativement loin, ces évènements sont potentiellement dévastateurs pour une planète habitée qui aurait la malchance de se trouver un peu trop près. Ces tueurs peuvent en plus d’irradier sévèrement le côté qui fait face à l’émission, détruire la couche d’ozone, créer des pluies acides et dérégler le climat.

Un tel phénomène a d’ailleurs été avancé pour expliqué une l’extinction de masse qui a eu lieu il y a 450 millions d’années. Les chercheurs ont estimé la probabilité qu’un sursaut gamma ait violemment impacté la Terre dans le passé. En utilisant les données récoltées ces dernières années, ils ont calculé qu’il y a 50 % de (mal) chance que le système solaire en subisse un en 500 millions d’années. Pire encore, les systèmes planétaires qui se trouvent dans les zones très denses en étoiles, comme le centre de la galaxie sont encore plus violemment touchés, et sont probablement incapables de développer la vie.

Maigre consolation, la Voie lactée pourrait bien être spéciale. D’après les chercheurs, elle fait partie des 10 % de galaxies capables d’abriter des formes de vie complexes. Si leur découverte est confirmée, elle indiquerait que nous somme bien plus spéciaux que nous ne le pensions, et le l’Univers est décidément très hostile à la vie.

Source : Physical Review Letters

– Illustration artistique : PD-USGOV-NASA.

Notez cette actu