in

« Dans 200 ans, les hommes congelés aujourd’hui seront réveillés »

Capture vidéo Alien

La cryoconservation a pour but de suspendre l’évolution des cellules et de pouvoir les remettre en mouvement par la suite. Elle est utilisée pour conserver le sperme, les tissus et comme dernier espoir pour les personnes ne pouvant plus être guéries avec les techniques médicales actuelles et qui espèrent pouvoir être réveillées lorsque la science aura suffisamment évolué. Lors d’une interview, Roland Missonnier, fondateur de l’association Cryonics France a donné son avis et ses prévisions sur l’avancée de la cryogénie.

Actuellement, 300 personnes attendent dans des caissons réfrigérés de la société Alcor, dans l’espoir qu’un jour la science puisse les ramener à la vie. En effet, pour le moment on ne peut conserver que le corps de personnes décédées. Ou plutôt uniquement leurs têtes. 3 membres sur 4 d’Alcor Life Extension Foundation souhaitent qu’on ne cryogénise que leur tête à leur mort clinique. Les « neuros », comme on les surnomme, pensent que leur chance de revivre un jour sur Terre est beaucoup plus grande si on ne cryogénise que leur tête et leur cerveau. Certains tiennent tout de même à être vitrifiés avec leur corps comme les malades en phase terminale par exemple, qui décident de se faire conserver à basse température dans l’azote liquide après leur mort clinique, dans l’espoir que les médecines du futur pourront soigner les causes de leur décès.

Alors que la cryogénisation est évoquée depuis plus de 50 ans, le sujet n’est toujours pas pris au sérieux. Actuellement seuls les Américains et les Russes travaillent sur les techniques de cryogénisation. Les avancées ne sont guère encourageantes, au mieux, on arrive à faire fonctionner des reins de lapins après cryopréservation et transplantation. Cependant, d’ici 2025, Missonnier pense que des cryobiologistes américains ressusciteront une souris conservée à -130 °C pendant plusieurs mois et que celle-ci reprendra une vie normale, ainsi ils prouveront que la cryogénisation n’est pas un mythe. Cependant, on ne pourra avoir le droit de cryogéniser des humains vivants que lorsqu’on sera sûr de pouvoir les ramener à la vie sans qu’il y ait de séquelles. Pour cela il faudra avoir réussi l’opération avec des singes. Missonnier pense que cette révolution interviendra au siècle prochain, entre 2100 et 2150. Ainsi, les laboratoires américains pourront ressusciter des cryogénisés des années 2015-2020 qui avaient demandé que leur corps soit cryopréserversés à -196 °C lors de leur mort clinique.

Les êtres humains pourront se déplacer à travers les siècles selon leur volonté en faisant suspendre leurs fonctions biologiques. Cependant, accéder à l’immortalité pourrait causer quelques problèmes. Vivre de nombreux siècles nous obligerait à ne presque plus faire d’enfants, afin d’éviter la surpopulation. On devrait donc réduire considérablement la natalité. Chaque humain pollue et demande de plus en plus d’énergie sous toutes ses formes. D’où l’intérêt de la conquête et de la colonisation de l’espace. Le développement de l’immortalité pourrait donc passer par notre expansion dans l’univers, la cryogénie pouvant également permettre aux êtres humains de faire de longs voyages dans l’espace, cela va donc de paire.

Source : huffingtonpost ;