in

20 000 tonnes de Diesel déversées dans une rivière Arctique

Crédits : Federal Marine rescue service WWF

Un accident grave a récemment eu lieu en Russie, dans une ville située dans l’Arctique. En effet, les autorités ont déclaré l’état d’urgence en raison du rejet accidentel d’au moins 20 000 tonnes de Diesel dans un cours d’eau ! Heureusement, la catastrophe a été évité de justesse mais la vigilance est de mise.

La dépollution a commencé

Norilsk est une ville industrielle russe, située au nord du cercle polaire arctique. Or, les autorités y ont déclaré l’état d’urgence, comme l’explique l’organisation WWF dans un communiqué du 2 juin 2020. Pas moins de 20 000 tonnes de Diesel se sont retrouvées dans la rivière Ambarnaïa, teintant l’eau d’une couleur bordeaux. Outre les photographies aériennes sur site, le WWF a également dévoilé des images satellites prises par le dispositif Sentinel-2 de l’ESA (Copernicus). Ces dernières montrent également l’incroyable étendue rougeâtre.

Cette pollution provient d’une fuite signalée le 29 mai 2020 dans le réservoir de carburant d’une centrale thermique près de Norislk. Propriétaire du site, la société minière Nornickel a indiqué un endommagement du réservoir suite à l’affaissement soudain de piliers. Toujours selon la société, ces mêmes piliers auraient tenu durant trois décennies sans aucune difficulté.

Heureusement, les autorités ont mis en place un barrage flottant ayant permis de contenir la pollution. Près d’une centaine de travailleurs auraient déjà retiré 500 mètres cubes de Diesel et continuent actuellement la dépollution.

nappe diesel russie 2
Crédits : Federal Marine rescue service WWF

En lien avec la fonte du permafrost ?

Le procureur de la région de Krasnoïarsk a décrété un état d’urgence au niveau local mais surtout l’ouverture d’une enquête pour contamination des sols. Les résultats de cette enquête évoquent une quantité d’au moins 20 000 litres de carburant s’étendant sur environ 350 mètres carrés. Par ailleurs, il semble que l’incident n’ait pas touché les nappes phréatiques de la région. Toutefois, la WWF indique qu’il serait judicieux de mettre en place une surveillance de la qualité de l’eau en aval. Le but est d’éviter que ces polluants finissent leur course dans des réserves naturelles.

Si Norislk est la ville la plus riche de Russie, celle-ci fait aussi partie du Top 10 des villes les plus polluées du pays. Par ailleurs, la cité est entièrement bâtie sur le permafrost qui est fortement impacté par le dérèglement climatique. L’accident du réservoir de Diesel pourrait donc avoir un lien avec la fonte du permafrost mais ni les écologistes, ni les autorités ont formellement fait le lien entre les deux.