in ,

La 1ère « conversation » au monde avec une baleine pourrait nous aider à parler aux extraterrestres

baleine extraterrestres
Les scientifiques ont pu communiquer avec une baleine nommée Twain. Crédits : Jodi Frediani

Des chercheurs du SETI ont mis en place un système de communication avec une baleine à bosse pour apprendre à détecter et interpréter les signaux extraterrestres provenant de l’espace.

Conversation avec une baleine

Des chercheurs du SETI Institute, de l’Université de Californie à Davis et de l’Alaska Whale Foundation ont récemment réalisé une expérience de communication inter-espèces avec une baleine à bosse nommée Twain.

Pour ces travaux, l’équipe de chercheurs a utilisé un haut-parleur sous-marin pour émettre des appels sonores vers une baleine à bosse nommée Twain. Ils ont été conçus comme des questions et Twain a répondu en ajustant les intervalles entre les signaux de ses propres appels sonores.

En d’autres termes, la baleine a utilisé des variations dans la séquence temporelle de ses réponses pour établir une forme de communication avec les chercheurs. Cette interaction a été interprétée comme un échange de communication unique entre les humains et la baleine à bosse.

« Nous pensons qu’il s’agit du premier échange de communication de ce type entre les humains et les baleines à bosse dans leur propre « langue« , a déclaré Brenda McCowan, auteure principale de l’étude.

baleine à bosse
Une baleine à bosse / Crédits Wikimedia Commons

Se préparer à parler aux extraterrestres

Cette interaction rappelle des scènes de science-fiction, évoquant des transmissions extraterrestres dans des films comme Star Trek. Pour les chercheurs, cette démonstration de communication avec des baleines à bosse offre d’ailleurs des implications significatives pour la recherche de l’intelligence extraterrestre (SETI).

Tout comme la manière dont les équipages d’astronautes simulent des missions vers Mars ou vers la Lune sur Terre, cette équipe, connue sous le nom de Whale-SETI, étudie en effet les systèmes de communication des baleines à bosse pour mieux comprendre comment détecter et interpréter les signaux provenant de l’espace. Les résultats de leurs travaux pourraient ainsi être appliqués au développement de filtres permettant de traiter les signaux extraterrestres reçus.

« Les baleines à bosse sont extrêmement intelligentes, ont des systèmes sociaux complexes, fabriquent des outils – des filets à partir de bulles pour attraper des poissons – et communiquent beaucoup avec des chants et des appels sociaux« , poursuit Fred Sharpe, co-auteur de l’étude. « Travailler avec les baleines à bosse offre donc une opportunité unique d’étudier la communication intelligente chez les espèces non humaines« .

L’hypothèse clé de la recherche SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) est que si des extraterrestres souhaitent établir un contact, ils pourraient délibérément cibler des récepteurs humains pour communiquer. Les chercheurs suggèrent que le comportement de la baleine à bosse, qui a répondu de manière sophistiquée aux appels sonores de l’équipe de recherche, renforce cette hypothèse.

En d’autres termes, si des espèces intelligentes, comme les baleines, peuvent comprendre et répondre à des signaux humains, cela pourrait indiquer que des extraterrestres intelligents pourraient également chercher à communiquer avec des êtres humains en utilisant des méthodes accessibles à notre compréhension.