in

150 000 outils retrouvés repoussent les dates de l’apparition des premiers Hommes en Amérique

Crédits : Gault School of Archaeological Research / Nature Vol. 4, no. 7

Une équipe d’archéologues annonce la découverte d’outils suggérant que les premiers humains se sont installés en Amérique du Nord beaucoup plus tôt que le peuple Clovis, qui peuplait les premières Amériques il y a 13 500 ans.

Une équipe d’anthropologues de la Texas State University à San Marcos annonce avoir mis au jour environ 150 000 outils datant de 16 700 à 21 700 ans. Une découverte incroyable qui vient contredire la théorie de longue date selon laquelle les premiers humains sont arrivés en Amérique du Nord il y a environ 13 500 ans. Il s’agit des Clovis, nommés d’après l’endroit éponyme où les plus anciens outils ont été trouvés dans les années 1920, au Nouveau-Mexique.

La collection d’outils (lames, outils de gravure, grattoirs) a été mise au jour sur le site de Gault, dans la vallée de Buttermilk Creek, à seulement quelques kilomètres au nord d’Austin dans le centre du Texas. Le site dispose en effet d’abondantes sources d’eau et d’affleurements de silex de haute qualité pour la fabrication d’outils en pierre : en somme, le parfait endroit pour s’installer à l’époque.

Pendant près d’un siècle, la théorie prédominante pour l’établissement des humains en Amérique du Nord était la théorie dite « Clovis First ». Les techniques de datation fixent les artefacts Clovis les plus anciens à il y a 13 500 ans. Les premiers outils en pierre ont été découverts dans les années 1920, mais des recherches ultérieures ont dévoilé des outils similaires disséminés dans le Colorado et l’Utah. Le site de Gault regorge également d’artefacts provenant de la culture Clovis, mais la dernière étude, cependant, révèle des couches de sédiments plus anciennes dévoilant des outils en pierre bien distincts.

Les chercheurs ont utilisé une nouvelle technique de datation appelée luminescence stimulée optiquement, qui consiste à calculer la durée pendant laquelle le sédiment contenant les artefacts a été exposé à la lumière du jour. Exposés au soleil, les cristaux de quartz émettent en effet un signal de luminescence qui permet aux chercheurs de définir l’âge des artefacts. En utilisant cette technique, ils ont pu conclure que les outils en pierre étaient âgés d’environ 16 700 à 21 700 ans.

Nous étions alors à la dernière période glaciaire, lorsque l’Amérique du Nord était recouverte de pergélisol. D’énormes glaciers étaient également éparpillés sur tout le continent. Les conditions de voyage auraient donc été très difficiles pour les premiers colons venant de la Béringie, ce pont terrestre qui relie l’Alaska à la Sibérie. Mais difficile ne veut pas dire impossible.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Science Advances.

Source

Articles liés : 

La découverte d’outils repousse les dates de la présence de l’Homme en Asie

Ces outils vieux de 90 000 ans n’ont pas été fabriqués par des Homo sapiens

Des outils vieux de 385 000 ans suggèrent que des humains ont quitté l’Afrique plus tôt qu’on ne le pensait