in ,

Les 10 lieux les plus étranges visibles sur Google Earth

6) Des formes étranges dans le désert du Nevada

Restons aux États-Unis, plus précisément dans le désert du Nevada afin d’observer deux symboles étranges entrelacés. Il s’agit de deux cercles comportant chacun un losange en leur milieu. Ceux-ci sont reliés à une supposée piste d’atterrissage par une route sinueuse. Le site, nommé Trementina Base, serait la propriété l’église de Scientologie et abriterait un bunker secret.

7) Dans le désert de Gobi

Dans la partie chinoise du désert de Gobi se trouve une structure fascinante mesurant 1,8 kilomètre de long pour 1 kilomètre de large. De forme rectangulaire, celle-ci est composée de lignes blanches semblant avoir été tracées complètement au hasard. Repérée en 2011, cette structure a préoccupé les scientifiques qui ont exclu la possibilité d’une œuvre d’art, penchant plus du côté d’un support de calibration de satellites-espions chinois.

8) Des lèvres sensuelles au Soudan

Restons dans le désert, plus précisément dans la région du Darfour au Soudan. Proche de la frontière avec le Tchad, il y a une forme incroyable représentant à s’y méprendre à des lèvres sensuelles. Là encore, il ne s’agit absolument pas d’une œuvre d’art, ni même d’un aménagement d’origine humaine. La nature en serait bel et bien responsable puisqu’il s’agit d’une simple colline rosée comportant quelques végétaux, d’ailleurs plus nombreux sur la partie supérieure.

9) Un nom dans le sable

Nous sommes beaucoup à apprécier écrire notre prénom dans le sable, mais l’excentricité du milliardaire Hamad ben Hamdan al Nahyan ne semble pas avoir de limites. Ce membre de la famille royale d’Abu Dhabi a fait inscrire son nom sur Al Futaisi, une petite île située à vingt minutes de l’émirat. Cette formation est sans doute la plus grande inscription lisible sur Terre depuis l’espace.

10) Des géoglyphes en Jordanie

Encore quelques géoglyphes pour terminer ! Ces derniers, situés en Jordanie, voient leur datation estimée à 8 500 ans. Proche de l’oasis Azraq, ces formes ressemblent quelque peu à des roues, mais diffèrent tout de même les unes des autres. Leur disposition respectant une orientation sud-est — nord-ouest laisse penser à un lien avec le solstice d’hiver.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.