in

Microsoft plonge un data center dans l’océan Atlantique !

Crédits : Scott Eklund / Red Box Pictures / Microsoft official website

Le géant américain a décidé d’immerger un data center dans le nord de l’Europe. Le but ? Réduire le coût de consommation énergétique et s’implanter plus près du littoral.

Les data center sont souvent invisibles, car ceux-ci sont très protégés. En effet sans ces derniers, pas d’Internet, car l’ensemble du Web y est stocké ! Par ailleurs, ces lieux consomment énormément d’énergie. Tout récemment, Microsoft a immergé un de ses data center près de l’archipel des Orcades, dans le nord de l’Écosse.

Ce cylindre blanc de 12,2 mètres de long construit par la société française Naval contient pas moins de 864 serveurs ayant la capacité de stocker l’équivalent de 5 millions de films ! Il faut également savoir que le data center en question peut rester sous l’eau durant cinq années.

Dans un communiqué de Microsoft publié sur son site officiel le 5 juin 2018, le géant américain explique l’intérêt d’une telle manœuvre :

« Plus de la moitié de la population mondiale vit à moins de 120 miles (193 kilomètres) d’une côte. En installant des centres de données dans l’eau à proximité de villes côtières, les données n’ont qu’une courte distance à parcourir pour atteindre les communautés côtières. »

Ainsi, une distance réduite à parcourir est synonyme d’économies, mais il est également question d’une facilité accrue à placer un data center dans l’océan, où moins de questions de réglementation sont en vigueur par rapport à une installation sur la terre ferme.

Par ailleurs, nous ne sommes pas sans savoir que les data center sont de véritables chaudières ! Il faut en effet refroidir les lieux en permanence, car les températures sont telles que le matériel pourrait tout simplement fondre. Ainsi, placer les data center dans l’océan permet un refroidissement plus rapide mais également plus économique, car habituellement, le coût énergétique de ce même refroidissement atteint des sommets.

Côté inconvénients, Microsoft a expliqué que les serveurs situés près des bords du data center ne pourrons pas être réparés, et que le cylindre était de taille plus réduite que les habituels entrepôts géants situés sur la terre ferme.

Sources : QuartzRTBFKonbini