in

Un inventeur québécois imagine Aerozon, un concept de livraison de colis vers les gratte-ciels !

Crédits : Imaginative

Alors que les premiers taxis volants font déjà leur apparition et que la livraison par drone ne sera bientôt plus un mythe, pourquoi ne pas élaborer un système de livraison entièrement automatisé destiné aux hauts buildings des grandes villes ?

Livrer des produits ou des courriers vers l’appartement ou le bureau d’un gratte-ciel en moins de 30 minutes, c’est l’idée fondatrice du concept Aerozon imaginé par l’inventeur québécois Charles Bombardier. Ainsi, chaque gratte-ciel serait en mesure d’accueillir des drones effectuant des livraisons de manière totalement automatisée. Il s’agirait également de réduire le nombre de camions de livraison arpentant les rues et de faire ainsi quelques économies.

Le dispositif Aerozon a été pensé pour collecter les colis directement depuis les usines et les centres postaux qui se trouvent à l’extérieur des villes. Ainsi, des trains effectueraient alors un circuit pour la collecte, et à leur arrivée en ville de nombreux drones seraient en mesure d’assurer les livraisons.

Des stations situées sur les toits des immeubles de bureaux ou des tours résidentielles recevront alors la visite des drones qui travailleront en rotation. Également, un système d’ascenseur serait installé dans les bâtiments permettant aux clients de réceptionner  leur bien.

Il faut savoir qu’un tel concept automatisé, pour l’instant cantonné au stade du design, est évidemment lié à l’énergie permettant de le faire fonctionner. Par ailleurs, la question des réglementations est également importante, car il faudra vraisemblablement élaborer de nouveaux corridors aériens et ferroviaires.

« Au cours des prochaines décennies, un grand nombre de véhicules aériens rempliront les cieux de nos villes. Ces machines auront besoin de nouvelles technologies associées au transport, au stockage d’énergie et aux transferts électrique et mécanique »,
a déclaré Charles Bombardier.

En attendant, voici les visuels de ce concept, dont le design a été effectué par l’Argentin Martin Rico, un designer industriel indépendant :

Crédits : Imaginative
Crédits : Imaginative
Crédits : Imaginative