in ,

Pourquoi éternue-t-on fréquemment deux fois de suite ?

Crédits : Flickr

Lorsque l’on éternue, il arrive souvent que cela se produise deux fois de suite, voire davantage. Or si cela arrive, il y a bien une explication : il s’agit de dégager efficacement les voies nasales contenant des particules étrangères.

La Science estime que si l’on éternue deux fois ou plus, cela signifie que le premier éternuement n’a pas pleinement joué son rôle. Il faut savoir que l’éternuement est une sorte de réflexe d’expiration explosif et incontrôlable présent chez les humains ainsi que de nombreux mammifères. Évidemment – tout le monde le sait -, il est question d’expulser les impuretés irritant le nez comme le pollen, les poussières, la moisissure ou encore certains polluants. Par ailleurs, l’air froid ou encore le soleil peuvent déclencher un éternuement.

Il faut savoir que dans ce cas le cerveau indique au diaphragme de se contracter, un mouvement que suivent les muscles abdominaux et intercostaux, puis le larynx qui s’ouvre pour laisser échapper l’air par la bouche. Il faut tout de même rappeler que chaque éternuement peut expulser environ 40 000 particules de 0,5 à 5 mm jusqu’à une distance de 9 mètres et à une vitesse moyenne de 16 km/h selon une étude publiée en 2013. Avec une telle force, un seul éternuement ne suffit pas toujours. Lorsque l’on éternue plus d’une fois, cela signifie que le réflexe se répète jusqu’à ce que la particule gênante soit finalement expulsée.

Pour le le docteur Jordan S. Josephson, spécialiste des sinus à l’hôpital Lenox Hill de New York (États-Unis), l’explication dans le cas de trois éternuements consécutifs est la suivante : le premier permet de décrocher la particule, le second la propulse vers l’avant du nez et le dernier, vers l’extérieur. L’expert s’est longuement exprimé sur le sujet dans un article de LiveScience paru en 2016.

Rappelons également qu’il peut être dangereux de se retenir d’éternuer, un réflexe qu’on certaines personnes désirant éviter de propager leurs germes. En janvier 2018, un homme de 34 a été admis aux urgences britanniques après s’être tout simplement déchiré la gorge en tentant de contenir son éternuement. Ainsi, il faut savoir que les médecins conseillent d’éternuer dans le creux du coude, ce qui permettrait à la fois de ne pas bloquer le réflexe tout en évitant de diffuser des microbes dans son environnement proche.

Sources : Science & VieMedisite