in ,

Le plus ancien virus de l’hépatite B vient d’être séquencé

Crédits : News Medical

Des chercheurs allemands et danois ont séquencé la plus ancienne souche du virus de l’hépatite B ayant sévit il y a environ 7000 ans. Le fait est que ce virus était assez différent de celui que l’on trouve de nos jours.

Séquencer le génome d’anciens virus de l’hépatite B, deux études récentes l’ont fait. La première diffusée sur la plateforme de pré-publication bioRxiv le 6 mai 2018, est le fruit du travail de deux chercheurs allemands et la seconde, publiée dans la revue Nature le 9 mai, a été menée par un scientifique danois.

Dans la première étude, les chercheurs ont procédé à l’analyse de trois dents de squelettes datés de 1000 à 5000 avant J.-C. En ce qui concerne la seconde, il a été question d’échantillons âgés de 800 à 4500 ans. Les chercheurs se sont focalisés sur des séquences qui avaient été mises de côté, car n’appartenant pas au génome humain.

Le fait est qu’il ne s’agissait pas de génomes humains, mais de multiples formes du virus de l’hépatite B au nombre de 16 pour la première étude et 12 pour la seconde. Il faut savoir que parmi ces souches, aucune ne correspondait à celle que l’homme connait aujourd’hui.

Par contre, cinq des souches analysées sont assez proches de celles observées en Afrique chez des gorilles et des chimpanzés. Il s’avère que ce genre de souches virales étaient présentes en Europe il y a environ 7000 ans. Jusqu’à aujourd’hui, le plus ancien virus de l’hépatite B jamais analysé provenait d’un enfant momifié datant du XVe siècle, et retrouvé dans la région de Naples (Italie).

Cette découverte est selon les chercheurs essentielle dans le cadre de l’évolution potentielle des virus. Rappelons que des mutations ayant été découvertes auparavant pourraient revenir, et que ces anciennes souches nouvellement découvertes pourraient être injectées dans des souris afin d’observer les effets mais aussi la virulence du virus. Par ailleurs, ce genre de recherches pourrait apporter de nouveaux éléments sur les migrations humaines durant la Préhistoire.

Actuellement, l’hépatite B est un des virus les plus répandus chez l’Homme car selon l’OMS, il existe plus de 250 millions de porteurs chroniques. Chaque année, près de 900 000 personnes décèdent de la maladie.

Sources : The AtlanticFutura SciencesLe Temps