in

La plus grande vague jamais enregistrée dans l’hémisphère sud a été mesurée

Crédits : Pixabay / Free-Photos

Avec pas moins de 24 mètres de haut et formée par une tempête violente, cette gigantesque vague pourrait bien être la plus grande jamais enregistrée dans l’hémisphère sud, rapportent des scientifiques néo-zélandais.

Une vague monstrueuse – haute comme un immeuble de huit étages – s’est récemment écrasée dans l’océan Austral au large de la Nouvelle-Zélande, établissant au passage un nouveau record. « C’est un événement très excitant et, à notre connaissance, c’est la plus grande vague jamais enregistrée dans l’hémisphère sud », a déclaré Tom Durrant, océanographe à la MetOcean Solutions. « Cela va grandement améliorer notre compréhension de la physique des vagues dans des conditions extrêmes dans l’océan Austral ». La vague a été enregistrée dans la nuit du 9 au 10 mai par une bouée flottant près de Campbell Island, à environ 692 km au sud de la Nouvelle-Zélande. Elle aurait atteint une hauteur exacte de 23,8 mètres alors qu’une tempête traversait la région. Le précédent record, également enregistré par MetOcean Solutions, était une vague de 19,4 mètres, qui traversa la même parcelle d’océan l’année dernière.

Dans les deux cas, un système dépressionnaire profond et des vents violents dépassant les 120 km/h contribuent généralement à créer les conditions parfaites pour la formation de ces énormes vagues. Dans l’océan Austral, ces tempêtes peuvent frapper à n’importe quel moment de l’année, contrairement à l’hémisphère nord où des tempêtes similaires ne se produisent qu’en hiver. L’océan Austral, qui reste par ailleurs l’une des régions les moins étudiées sur Terre, se présente aujourd’hui comme une véritable « salle des machines » en raison de ses vents persistants et énergiques. Ils produisent des vagues qui traversent le globe, comme les rouleaux de surf emblématiques qui atteignent la côte californienne.

Rappelons que si cette vague bat un nouveau record pour l’hémisphère sud, elle n’est pas la plus grande jamais enregistrée  : cette distinction revient à une vague de l’Atlantique nord formée en 2013 avec une hauteur de vague significative de 19 mètres. Cette « hauteur significative » est en réalité une moyenne de hauteur des vagues présentes, car le radar ne peut mesurer les vagues une à une. Les statistiques connues de hauteur de vagues suggèrent que la plus haute vague générée ici mesurait probablement plus de 36 mètres de haut.

Source