in ,

Chine : un lycée utilise la reconnaissance faciale pour surveiller l’attention des élèves

Crédits : Study Abroad In China sur Twitter ‏

Pour s’assurer que les élèves sont bien attentifs en classe, un lycée chinois a décidé d’utiliser un dispositif intégrant une technologie ayant de plus en plus de succès : la reconnaissance faciale.

La reconnaissance faciale et la Chine, est-ce le mariage parfait ? Dans une volonté de sécuriser et discipliner le pays le plus possible, le gouvernement chinois a de plus en plus recourt à ce dispositif. En 2016 déjà, la reconnaissance faciale avait remplacé les tickets dans un musée, et il s’agissait d’une des premières applications de cette technologie dans ce pays.

Seulement, tout semble s’être accéléré d’un point de vue sécuritaire. Si depuis longtemps déjà, la vidéosurveillance est omniprésente en Chine avec plus de 150 millions de caméras disséminées sur tout le territoire, une partie de ces équipements sont équipés de la reconnaissance faciale.

Crédits : Study Abroad In China sur Twitter

Dans la rue, cette technique sert à mettre les piétons traversant au feu rouge (un véritable fléau) mal à l’aise, mais pas seulement. L’exemple de la ville de Zhengzhou est si représentatif que la dérive sécuritaire n’est pas loin. Les policiers de cette ville sont en effet équipés de lunettes à reconnaissance faciale pour contrôler la population et arrêter des individus.

Depuis quelques jours, un programme pilote visant à optimiser l’enseignement teste la reconnaissance faciale dans un lycée de la ville de Hangzhou. Le but ? Surveiller l’attention des élèves en classe, comme l’explique un quotidien local.

Il s’agit de capter les faits et gestes des élèves, d’analyser le niveau de concentration ou encore l’état émotionnel de ces derniers en fonction de l’expression de leur visage. Ainsi, un élève qui se comporte mal ou ayant des difficultés à se focaliser sur le cours sera repéré, et l’enseignant averti de façon automatique.

Source