in

Une énorme fissure est apparue dans la vallée du Rift, l’Afrique est-elle en train de se scinder en deux ?

Capture vidéo Youtube

Une partie de l’Afrique de l’Est devrait se détacher du continent principal dans quelques dizaines de millions d’années. Une récente cassure longue de plusieurs kilomètres est récemment apparue dans la vallée du Rift, au Kenya. Serait-ce le début de la séparation ?

Il y a quelques semaines au Kenya, une crevasse géante s’est ouverte suite aux fortes pluies et à l’activité sismique, révèle Face2Face Africa. L’énorme fissure est apparue le 19 mars dernier, elle mesure plus de 15 mètres de large et plusieurs kilomètres de long. Située dans la région de Narok, elle a littéralement coupé en deux la route commerciale de Mai Mahiu-Narok, y compris la maison d’une femme de 72 ans qui dînait avec sa famille quand cela s’est produit. Sous la région, la tectonique des plaques est peut-être en train de se réorganiser : le rift représente en effet la limite entre la plaque somalienne à l’est et la plaque africaine à l’ouest.

Il s’agit de la toute première étape du très lent phénomène de formation d’un océan et de la cassure du continent. La lithosphère, brisée en plaques tectoniques, est faite de la croûte terrestre et de la partie supérieure du manteau. Lorsque la lithosphère connaît des forces de tiraillement, elle devient plus mince, jusqu’à ce qu’elle se rompe. Cette rupture a déjà conduit à la formation de la vallée du Rift.

Pourtant, cette théorie est contredite par des chercheurs qui estiment que cette nouvelle faille n’est pas liée à la séparation à venir mais aux fortes précipitations qui ont concerné la région. « La fissure n’a pas été accompagnée d’une activité sismique et rien n’indique qu’elle a été directement causée par le rift,  la fissure n’a pas l’air d’être le fruit d’un mouvement de plaques – elle a l’air de provenir d’écoulement d’eaux de pluie. Pour l’instant, je préfère la solution la plus simple – le processus de surface – qui est mise en évidence par les observations des géologues sur le terrain au Kenya », a ainsi déclaré sur Twitter Stephen Hicks, sismologue à l’Université de Southampton. «

Le Rift est africain présente une série de vallées qui peuvent être vues depuis l’espace. Cependant, toutes ces divisions ne se sont pas formées en même temps. Elles ont commencé dans le nord de l’Éthiopie il y a environ 30 millions d’années, et se sont étendues vers le Zimbabwe à une moyenne comprise entre 2,5 et 5 centimètres par an. À mesure que les plaques somaliennes et nubiennes s’écartent, la région pourra ainsi connaître des tremblements de terre, comme ce fut le cas dans le sud-ouest du Kenya la semaine dernière.

Ainsi, la corne de l’Afrique – qui comprend certaines parties de la Tanzanie, du Kenya, de la Somalie et de l’Éthiopie – devrait normalement s’isoler du reste des terres africaines, formant une île dans quelques millions d’années. Celle-ci s’éloignera ensuite petit à petit du continent africain.

Source