in

Hyperloop : l’une des sociétés dans la course dévoile sa nouvelle capsule !

Crédits : capture Youtube / Virgin Hyperloop One

Il ne se passe pas une semaine sans que l’on entende parler de l’Hyperloop. Virgin Hyperloop a dévoilé une nouvelle version de sa capsule à l’occasion de la venue du prince héritier saoudien et HyperloopTT a pour sa part ouvert un nouveau centre logistique au Brésil.

Virgin Hyperloop One est une des sociétés travaillant sur un projet de capsule présentée comme étant le mode de transport du futur atteignant des vitesses dépassant les 1000km/h. Cette société est également bien placée pour s’implanter en Arabie Saoudite, un des pays désirant obtenir une des premières lignes d’Hyperloop.

Il y a peu, le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud a rencontré Richard Branson, le dirigeant de Virgin Hyperloop One et s’est vu présenté une nouvelle version de la capsule aux couleurs de son pays. Il s’agit d’un nouveau prototype, comme visible dans la vidéo en fin d’article, ayant néanmoins l’air très proche du précédant. En effet, dans son communiqué du 2 avril 2018, Virgin Hyperloop One n’a fait aucun commentaire sur d’éventuels progrès en termes de performance ou de technologie.

Le coup de communication est cependant bien huilé et Virgin Hyperloop One n’a en revanche pas manqué de souligner le gain de temps dont bénéficieraient les passagers d’une potentielle ligne reliant la capitale Riyad et la ville portuaire de Djeddah, deux villes distantes de 850km à vol d’oiseau, c’est-à-dire 1h16min contre 10 heures avec les moyens de transport actuels. Une ligne Riyad-Abu Dhabi (Émirats arabes unis) a également été évoquée, avec un temps de trajet de 48 minutes contre 8h30min actuellement.

Par ailleurs, Hyperloop Transportation Technologies (HyperloopTT), une autre société portant son projet de capsule, vient d’inaugurer un nouveau centre logistique à Contagem, dans le sud-est du Brésil. Cet espace de 4000m² accueillera la nouvelle division de recherche logistique d’HyperloopTT mais également un fab lab ainsi que de nombreuses start-ups, sociétés, et universités. Le but est selon HyperloopTT de réfléchir à toutes les infrastructures à mettre en place au-delà de la construction du train supersonique lui-même.

Sources : Futura SciencesTravel On Move