in

Elon Musk dévoile un morceau de la machine qui fabriquera la plus grande fusée du monde

Crédits : Capture Instagram / Elon Musk

Elon Musk, PDG de SpaceX, publiait il y a quelques jours sur Instagram la photo d’un équipement qui sera utilisé pour construire sa fusée géante : la BFR (ou Big Fucking Rocket), destinée à envoyer des Hommes sur Mars.

Si le lancement réussi du Falcon Heavy a fait les manches il y a quelques semaines, sachez que SpaceX a déjà les yeux tournés vers un autre objectif : celui d’aller sur Mars. Mais pour ce faire, il faut construire une fusée équipée d’un vaisseau. Les travaux sont d’ailleurs déjà en cours, en témoigne une récente photo publiée sur Instagram par Elon Musk. On y voit un composant gigantesque qui sera utilisé pour la construction de sa future fusée géante destinée à effectuer des voyages interplanétaires et baptisée BFR (Big Fucking Rocket).

Crédits : SpaceX

Ce gigantesque cylindre métallique – à côté duquel figure une Tesla modèle 3 – n’est pas une pièce de la fusée elle-même. Il s’agirait en fait d’un gigantesque mandrin qui sera mis en rotation. Des matériaux en fibre de carbone seront déposés sur ce dernier, et pourront ainsi faire partie de la composition de fuselage de cette fusée. Le mandrin passera ensuite dans un immense four dans le but de solidifier ces matériaux grâce à leur cuisson. Les morceaux ainsi cuits sont ensuite découpés puis assemblés.

Une fois assemblée, cette fusée sera la plus grande jamais construite, culminant à presque 106 m de haut ! Imaginez une gigantesque fusée composée de deux étages. Une fois le vaisseau spatial lancé, le deuxième étage se détacherait et utiliserait ses propulseurs pour se placer en orbite autour de la Terre. De son côté, le premier étage reviendrait sur sa rampe de lancement, le temps de prendre un peu de carburant pour ensuite retourner ravitailler le vaisseau déjà en orbite. Celui-ci tirerait à nouveau ses propulseurs, et ferait ensuite le voyage vers Mars avec son équipage pour – on l’espère – un premier voyage vers Mars d’ici 2020.

Source