in ,

Après des mois de silence, la société Neuralink refait parler d’elle !

Crédits : capture Youtube / Curious Elephant

La société Neuralink, qui désire connecter des cerveaux humains aux machines, mènerait actuellement des expériences sur des animaux en laboratoire, selon une récente enquête.

Depuis la création de Neuralink par le célèbre entrepreneur Elon Musk, les médias n’ont pas cessé d’évoquer cette société. Créée en 2016, Neuralink est une startup américaine de nanobiotechnologie dévoilée au public par Elon Musk en juillet 2017, et dont le fonctionnement était alors assuré par une soixantaine de salariés.

Les objectifs de Neuralink sont, selon Elon Musk, d’augmenter les capacités humaines de plusieurs manières afin de faire face à la montée de l’intelligence artificielle. Il s’agit d’améliorer les performances liées à la mémoire, aux capacités intellectuelles ou encore à la transmission de pensée sans l’utilisation de la parole. Selon Numerama, Elon Musk aurait confié au blogueur Tim Urban que les premiers dispositifs seraient prêts dans quatre ans et que leur but sera médical. Il devrait s’agir de soigner des lésions cérébrales causées par des AVC, cancers et autres maladies congénitales.

Les dispositifs en question suscitent de nombreuses questions sur leur nature, puisque nous en savons très peu à leur sujet. Ensuite, nous n’avons plus eu de nouvelles de Neuralink depuis des mois avant une enquête de Gizmodo parue le 28 mars 2018. La publication montre – documents à l’appui – que Neuralink a tenté de transformer en février 2017 ses bureaux situés à San Francisco en laboratoire de test sur des animaux et en atelier d’usinage.

Les autorités fédérales de Californie ont accordé un permis de construction à Neuralink, mais aucune visite de contrôle ne semble avoir été effectuée. L’autorisation en question aura expiré en ce mois d’avril 2018, tandis que la start-up n’a demandé aucun renouvellement. Cela suggérerait que Neuralink a avancé sur son projet et que des tests sur les animaux sont pratiqués. Mais pour quels résultats ? Mystère…

Source