in

Voici à quoi pourrait ressembler le futur des transports en commun selon Elon Musk

Crédits : The Boring Company / Elon Musk via Twitter

Il y a deux ans, Elon Musk montait l’entreprise The Boring Company. Son idée était alors de creuser des tunnels sous les centres-villes des mégalopoles américaines pour ainsi créer un réseau de transport à très grande vitesse. Aujourd’hui, l’entrepreneur change un peu de cap, expliquant son intention de privilégier le transport des piétons et cyclistes.

Jusqu’ici, les vidéos de présentation faisaient seulement état d’un système adapté aux véhicules personnels. Mais l’entreprise d’Elon Musk ayant récemment fait face à quelques détracteurs adeptes des transports en commun, celle-ci entend maintenant se focaliser sur le transport de masse, privilégiant le déplacement de piétons et de cyclistes. On ne sait pas encore beaucoup de choses sur le projet, mais selon les nouveaux concepts présentés, il ne s’agira plus d’aller dans les tunnels avec sa voiture. Il faudra plutôt monter en surface dans une sorte de voiture-train autonome, qui descendrait ensuite en tunnel pour se déplacer à toute vitesse sous la ville.

Quant aux stations, on ne devrait pas trouver de gigantesques endroits où les gens afflueraient par milliers – comme avec le métro – mais plutôt une multitude de petites stations parsemées dans toute la ville. Ces nombreux arrêts se fondraient plus facilement dans le paysage urbain que les grandes stations de métro ou de train actuellement utilisées, selon les tweets d’Elon Musk.

Si l’idée n’est que conceptuelle (pour le moment), voici un petit aperçu du futur des transports en commun, signé Elon Musk :

The Boring Company, qui a déjà commencé un tunnel sous la ville de Los Angeles, a par ailleurs reçu l’autorisation il y a quelques semaines de creuser sous Washington DC. Les services municipaux de la ville ont en effet autorisé la société d’Elon Musk à creuser une portion d’une longueur non précisée dans le sol, toujours à des fins expérimentales. Si le projet se concrétise, un itinéraire interurbain en ligne droite entre New York et Washington ramènerait le temps de parcours à une trentaine de minutes, contre quatre heures actuellement pour un trajet en voiture.

Source