in

Vladimir Poutine veut envoyer des Russes sur Mars dès 2019

Crédits : iStock

Vladimir Poutine, fraîchement réélu en Russie, a récemment déclaré qu’il prévoyait d’envoyer des missions habitées et non habitées sur Mars dès 2019. Il prévoit également d’envoyer des missions sur la Lune et plus profondément dans l’espace.

La course est lancée. Qui arrivera le premier sur Mars ? SpaceX ? La NASA ? Et pourquoi pas les Russes ? C’est en tout cas le souhait de Vladimir Poutine. Si l’on en croit de récentes déclarations, la Russie compte bien tirer son épingle du jeu et poser le pied sur la planète rouge dès 2019. Si tel est le cas, les Russes y arriveraient des années avant les missions concurrentes de SpaceX – qui prévoit d’envoyer des humains sur la planète rouge en 2024 – et de la NASA dans les années 2030.

Vladimir Poutine a en effet annoncé les prochaines missions spatiales russes dans un documentaire téléchargé sur le site de médias sociaux russe VKontakte, rapporté par Newsweek. « Nous prévoyons des lancements habités et – plus tard – dans l’espace profond, dans le cadre d’un programme lunaire et d’un programme d’exploration de Mars », peut-on lire. « La mission la plus proche est pour très bientôt, nous prévoyons de lancer une mission vers Mars en 2019. Nos spécialistes, dans un premier temps, essaieront d’atterrir près des pôles de la Lune, car il y a des raisons d’espérer la présence de glace d’eau. À partir de là, des recherches sur d’autres planètes (et donc sur Mars) pourront être entreprises ».

Le président Vladimir Poutine en discussion avec Igor Komarov, le dirigeant de Roscosmos (l’agence spatiale russe).
Crédits : Kremlin

Aucune information supplémentaire n’a filtré pour le moment. Si la volonté est forte, rappelons néanmoins que concernant Mars, la Russie reste sur un échec. En 2011, la sonde russe Phobos-Grunt se dirigeait en effet vers la planète rouge, avec pour objectif de ramener sur Terre des échantillons de l’une de ses lunes, Phobos. Mais elle s’était retrouvée piégée dans l’orbite de la Terre pour finalement retomber dans le Pacifique. Et ce n’est que le plus récent de plusieurs décennies d’échecs interstellaires.

Vladimir Poutine n’a par ailleurs pas non plus expliqué pourquoi il voulait envoyer des Russes sur Mars. Que ce soit pour apporter la gloire à sa patrie, pour approfondir la compréhension scientifique ou pour affirmer une domination internationale, une chose est sûre, la Russie compte bien rentrer dans la partie.

Source