in ,

Cet effrayant loup mécanique va avoir pour mission de protéger la production agricole japonaise

Crédits : Capture YouTube / Ruptly

Depuis huit mois, les fermes situées près de la ville de Kisarazu au Japon, sont gardées par un loup terrifiant – et mécanique. Le but n’est pas de terroriser les résidents locaux, mais d’empêcher les animaux environnants de manger les récoltes des fermiers.

Le loup n’est plus, au Japon. Ces prédateurs ont en effet disparu dans cette région du monde au début des années 1800, suite à une campagne d’éradication parrainée par l’État. Aujourd’hui, l’équilibre est rompu : certaines parties de l’île sont envahies par des cerfs et des sangliers qui se délectent des cultures de riz et de châtaignes des agriculteurs. Ces derniers n’en peuvent plus. C’est pourquoi un loup robotique – franchement terrifiant – vient d’être mis en place. Et ça marche.

En fait, c’est un tel succès que le loup entrera en production de masse le mois prochain, rapporte Asahi Television. Les essais ont révélé que ce « loup » avait un rayon effectif d’environ un kilomètre, « ce qui le rend plus efficace qu’une clôture électrique », note Chihiko Umezawa, de la Japan Agricultural Cooperative. Seul problème, vous devez investir dans plusieurs de ces robots, car actuellement ces loups restent immobiles. Le prix ? Environ 514 000 yens – près de 4 000 euros – pour un spécimen. Le prix est certes un peu raide, cependant l’entreprise propose des options de location mensuelles plus abordables. Bien sûr, il aurait été beaucoup moins coûteux de ne pas éradiquer une espèce entière, mais il est un peu tard pour cela.

La bête mesure environ 65 centimètres de longueur, ce qui est à peu près la même taille qu’un loup réel. Elle détecte ici les intrus avec son capteur à rayons infrarouges. Selon la BBC, une fois que le robot-loup détecte une créature à proximité, il utilise un large éventail de sons, dont un coup de feu, un hurlement (très désagréable) et une voix humaine, pour effrayer l’éventuel intrus.

Source