in

La graisse : d’où vient-elle, pourquoi en avons-nous besoin et quelles sont les meilleures façons de la brûler ?

Crédits : Pixabay / jarmoluk

Vous retrouverez la graisse corporelle un peu partout : sous la peau – ce que nous appelons la graisse sous-cutanée – mais également au-dessus de vos reins, à l’intérieur de votre foie, et une petite quantité dans votre tissu musculaire (la graisse viscérale). Mais d’où vient-elle ? Pourquoi en avons-nous besoin, et quelles sont les meilleures façons de l’éliminer ?

Le rôle principal de la graisse corporelle est de stocker de l’énergie. Un homme adulte a souvent tendance à porter sa graisse corporelle dans sa poitrine, son abdomen et ses fesses. De son côté, une femme adulte a tendance à la porter dans les seins, les hanches, la taille et les fesses. Jusqu’au milieu des années 1990, on pensait d’ailleurs que ces parties du corps restaient « passives » et étaient utiles pour stocker de l’énergie « au cas où », pour les temps difficiles – pour nos ancêtres en cas de chasse ou cueillette infructueuse par exemple. Mais il s’avère que c’est un peu plus compliqué que cela.

Environ 500 grammes de graisse contiennent à peu près 3 500 calories d’énergie stockée. Mais alors, comment le corps utilise-t-il cette graisse et à quoi d’autre sert-elle ?

Qu’est-ce qui brûle le plus d’énergie ? Notre cerveau utilise environ 20 % des calories que nous brûlons dans une journée, en dépit du fait qu’il ne représente que 2 % du poids total de notre corps. Si résoudre un problème mathématique vraiment compliqué augmente effectivement l’absorption de glucose du cerveau, ce n’est en revanche pas la meilleure option pour perdre du poids. Des organes comme le cœur, les poumons et le foie représentent 5 % du poids du corps, mais consomment ensemble environ 50 % des calories quotidiennes. Le reste se partage entre les tissus et les muscles alors que l’excédent est stocké.

Notons que nous avons plus d’un type de graisse dans notre corps : il y a de la graisse blanche et de la graisse brune. Le principal type de cellules graisseuses est appelé tissu adipeux blanc, ainsi nommé parce qu’il est d’une couleur jaune laiteuse. L’autre type de graisse est appelé tissu adipeux brun, qui est en réalité orange à rougeâtre. Ce dernier est généralement situé dans le cou, les épaules et autour des clavicules, et ne se comporte pas de la même manière que la graisse blanche, mais plus comme un muscle. Ainsi, alors que la graisse blanche stocke l’énergie et est associée à un gain de poids, la graisse brune est thermogénique, c’est-à-dire qu’elle augmente la chaleur dans le corps et brûle l’énergie de la graisse blanche. Plus les réserves de graisse brune sont grandes, plus la thermogenèse des graisses blanches est importante.

De quelle quantité de graisse avons-nous besoin ? Il est important de se rappeler que votre pourcentage idéal de graisse corporelle sera très différent de celui de vos amis. La quantité de graisse corporelle dont nous disposons dépend beaucoup de choses qui échappent à notre contrôle. L’âge, la masse osseuse, le sexe et les gènes jouent en effet un rôle important dans la quantité de graisse corporelle que nous porterons. Dans l’ensemble, trop de graisse corporelle est associée à des problèmes de santé comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et même certains types de cancer. Mais trop peu de graisse corporelle peut aussi être un problème. Le corps humain doit effectivement avoir un certain pourcentage de graisse corporelle pour pouvoir fonctionner correctement. Pour les femmes, il semblerait qu’il ne faille pas descendre au-dessous de 14 % de graisse corporelle, et pour les hommes la barre se place à environ 8 %.

Alors comment faire pour perdre l’excédent de graisses, outre le fait de manger sainement ? En plus d’éviter les graisses animales, faire des exercices de cardio – marcher, faire du vélo, faire du jogging – est bon pour l’organisme. Ces exercices réduisent le risque de maladie cardiaque, mais ne représentent pas le meilleur choix si l’on souhaite se concentrer sur la graisse corporelle. Dans ce seul but, la musculation est plus appropriée, brûlant plus efficacement les graisses que le cardio. En seulement deux séances de lever de poids de 15 à 20 minutes par semaine, vous pouvez avoir des effets positifs sur votre taux métabolique au repos, votre tension artérielle et votre sensibilité à l’insuline. La meilleure idée reste alors de combiner les deux.

Les petits plus : Consommez 100-150 mg de thé vert ou du café noir à jeun, et enchaînez avec une séance matinale de cardio ou de musculation de 30 minutes. La caféine mobilise notamment les acides gras du tissu adipeux. Terminez par une douche en alternant le chaud-froid : 10 secondes d’eau chaude et 20 secondes d’eau froide, le tout 10 fois pour activer la thermogenèse de la graisse brune.

Mais alors ensuite, où va la graisse ? Des chercheurs qui étudient ce processus biochimique ont suivi les molécules de graisse à travers le corps pour tenter de répondre à la question. Réponse : nous l’expirons. Si vous deviez perdre 10 kilogrammes de graisse corporelle, sachez que 9,4 kilogrammes seront libérés en tant que dioxyde de carbone (CO2) par la respiration. Le reste sera évacué par les urines, la sueur ou – je ne vous le souhaite pas – les larmes.

Source