in

SpaceX a aussi envoyé de la littérature de science-fiction dans l’espace

Crédits : ARCH MISSION FOUNDATION

« Starman » n’était pas seul à bord de la Tesla qui a quitté la Terre pour les étoiles. En effet, SpaceX a également équipé le bolide d’une référence de la littérature de science-fiction, le Cycle de Fondation.

Au-delà de l’immense coup de publicité réalisé par les sociétés SpaceX et Tesla, et par-dessus tout par le PDG de ces deux sociétés, Elon Musk, le lancement de la fusée Falcon Heavy était aussi l’occasion d’envoyer quelques morceaux d’humanité dans l’espace. L’envoi de la Tesla Roadster personnelle de l’homme d’affaires a en effet permis l’envoi de nombreux éléments en direction de Mars – et sait-on jamais – à d’éventuels extraterrestres.

En effet, si la voiture avec le « Starman » au volant et la musique de Bowie dans les enceintes font partie du show, Elon Musk a aussi pensé à l’éventualité que la voiture ne soit pas désintégrée par les radiations. L’objectif étant qu’elle continue donc sa « route » pour des millions d’années jusqu’à ce qu’elle soit trouvée un beau jour par une civilisation extraterrestre. Du coup, une phrase est affichée sur le circuit imprimé de la voiture : « Fabriqué sur Terre par les humains ». Mais ce n’est pas tout.

SpaceX a en effet collaboré avec l’Arch Mission Foundation, une association cherchant à « préserver et disséminer les plus importantes données de l’humanité à travers le temps et l’espace », selon sa propre description. Pour ce faire elle utilise un cristal de quartz, un système de stockage de très haute performance capable de résister à des températures de plus de mille degrés Celsius, et dont la longévité serait d’environ 13,8 milliards d’années. Dessus, ils ont stocké une copie des trois premiers ouvrages du Cycle de Fondation, une série de livres de science-fiction écrite par Isaac Asimov.

Cette série est parue entre 1942 et 1993, et consistait à l’époque à rédiger un roman historique du futur. Plus précisément, il s’agissait de prévoir l’Histoire à partir de calculs analytiques et de connaissances sur la psychologie et les phénomènes sociaux de masse. En 1966, cette série a reçu le prix Hugo spécial de la meilleure série de science-fiction/fantasy de tous les temps.

Source