in ,

L’US Army crée un jeu simulant une fusillade dans les écoles pour préparer les professeurs

Crédits : Department of Homeland Security

Force est de constater que depuis une dizaine d’années, les fusillades se multiplient dans les établissements scolaires aux États-Unis. Récemment, un jeu de simulation a été créé par l’US Army pour préparer les professeurs à ce cas de figure.

Le port d’armes aux États-Unis est inscrit dans la constitution et est un droit défendu par une bonne partie des Américains. Une des dérives de ce droit est incarnée par les fusillades touchant des civils dans les espaces publics, particulièrement dans les écoles, lycées et universités.

Depuis 2007, les enseignants ont le droit de stocker une arme – et un gilet pare-balles – dans un endroit sécurisé et accessible en cas d’urgence, comme le montre un reportage d’Envoyé Spécial dans l’État de l’Ohio diffusé l’an dernier. Les professeurs sont également de plus en plus à vouloir se former au maniement des armes. En juin 2017 par exemple, une vingtaine d’enseignants ont suivi durant trois jours une formation intensive de niveau policier dans l’état du Colorado, ce qui a suscité un certain émoi outre-Atlantique, selon L’Obs.

Alors que plus d’une trentaine d’États américains autorisent le port d’arme dans les établissements scolaires, le New York Times a publié un article le 2 février 2018 au sujet de la création d’une simulation de fusillade sous forme de jeu, et ce à destination des enseignants. Le logiciel a été développé pas l’US Army en collaboration avec le Département de la sécurité intérieure qui a publié une vidéo de présentation sur son site web.

Le but ? Préparer les professeurs à réagir de la bonne façon en cas d’attaque armée à l’intérieur de l’école. Le rôle tenu par le « joueur » peut être évidemment l’enseignant mais également le tireur lui-même ou encore un élève ou un membre des forces de l’ordre.

Crédits : Department of Homeland Security

Afin d’apporter une ambiance la plus réaliste possible, les créateurs du jeu y ont intégré des enregistrements audio des fusillades de Virginia Tech (16 avril 2007) et Sandy Hook (14 décembre 2012). L’environnement recréé est composé d’une vingtaine de salles de classe, d’une cafétéria, d’une bibliothèque et d’un gymnase.

Dès le printemps 2018, le logiciel – dont le développement a coûté 5,6 millions de dollars – sera distribué gratuitement au personnel enseignant des écoles du pays. Nombreux sont les établissements organisant déjà des exercices de préparation aux attaques, mais cette simulation permettrait d’atteindre un niveau supplémentaire. En effet, celle-ci donne la possibilité de répéter différents scénarios et place l’individu dans des situations où des choix importants sont à faire comme diriger un groupe d’élève et tenter de les sauver.

Sources : New York TimesSlateL’ObsFrance Info