in

Ce français a créé sa propre imprimante anti-obsolescence programmée !

Capture vidéo Youtube

Face à l’obsolescence programmée touchant notamment les imprimantes, ce français a mis au point sa propre machine inusable où chaque pièce est accessible et remplaçable à l’infini !

L’obsolescence programmée, définie par la loi française comme étant entre autres « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement », est un véritable fléau mondial.

Ce phénomène touche quasiment tous les domaines technologiques, et notamment le secteur des imprimantes. D’ailleurs en décembre 2017, une enquête préliminaire a été ouverte en France contre le fabricant d’imprimantes Epson pour « obsolescence programmée » et « tromperie », alors que les marques Canon, Brother et HP sont également concernées.

Paul Morin, un français de 27 ans diplômé de l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) a décidé de combattre l’obsolescence programmée touchant les imprimantes et a imaginé une machine qui resterait entièrement sous le contrôle de son propriétaire. Par ailleurs, pour son imprimante baptisée Impro, l’intéressé a obtenu une Étoile de L’Observeur du design 2018 dans la catégorie Mutations écologiques.

Crédits : Portfolio de Paul Morin

Impro est une imprimante verticale dans laquelle chaque pièce est identifiable, accessible et remplaçable à l’infini. Finis les retours chez le constructeur ou le changement d’imprimante tous les deux ans ! Par ailleurs, la machine n’est pas équipée de cartouches d’encre classiques, mais de réservoirs individuels transparents que l’on peut remplir à volonté, ce qui limite également les déchets tout en permettant d’utiliser des mélanges de couleurs non standardisés.

Enfin, Paul Morin a créé une application en ligne permettant le partage et la mise en commun des imprimantes déjà existantes, et ce afin de favoriser l’entraide entre voisins, par exemple. L’intéressé refuse catégoriquement de céder aux entreprises du secteur des imprimantes qui désirent acquérir son concept, et souhaite donner un maximum de chances à son projet indépendant et anti-obsolescence programmée.

Sources : PositivRWe Demain