in

Deux hôtels pourraient ouvrir dans l’espace en 2021 !

Crédits : Bigelow aerospace

Bigelow Aerospace annonçait il y a quelques jours une nouvelle entreprise dérivée qui se concentrera sur la commercialisation et l’exploitation de ses habitats gonflables en orbite basse. Deux hôtels pourraient ouvrir dans l’espace en 2021.

Depuis sa fondation en 1999, Bigelow Aerospace s’est concentrée sur la construction de modules spatiaux gonflables permettant d’évoluer en orbite terrestre basse. Depuis 2016 l’ISS accueille en effet le BEAM (Bigelow Expandable Activity Module), un module gonflable ultra-résistant. Jusqu’en 2018, les astronautes à bord de la station auront la lourde tâche de tester sa résistance à l’environnement spatial, l’entreprise visant un habitat gonflable en orbite lunaire d’ici 2022. Baptisé Bigelow B330, ce nouveau module pourrait alors servir d’habitat, mais aussi d’entrepôt afin de faciliter les liaisons entre la Terre et la Lune. Mais il semblerait que Bigelow Aerospace veuille « diversifier » un peu ses intentions.

La société, basée à Las Vegas, lance aujourd’hui Bigelow Space Operations (BSO), une entreprise dérivée dédiée à la commercialisation et à l’exploitation de ces habitats spatiaux gonflables, qui pourraient être utilisés comme hôtels spatiaux. Selon un communiqué de presse, le premier objectif de la société sera de quantifier le marché des stations en orbite; deux habitats gonflables sont par ailleurs déjà prévus pour 2021. Le B330-1 et le B330-2 seront conçus pour évoluer orbite terrestre basse, et chacun sera capable de loger jusqu’à six personnes à l’intérieur de ses 330 mètres cubes d’espace extensible (à titre de comparaison, la Station spatiale internationale a un volume interne de 915 mètres cubes).

Côté mensurations, les Bigelow B330 seront beaucoup plus grands que leur prédécesseur actuellement testé dans l’ISS : 14 mètres de long et 6,7 mètres de large, pour un poids avoisinant les 20 tonnes (1,3 tonne pour le BEAM, 3,2 mètres de long et 4 mètres de large). Pour les envoyer dans l’espace, Bigelow compte s’appuyer sur une fusée Vulcan, un nouveau véhicule de transport lourd développé par United Launch Alliance.

Source