in

Ils ont créé une batterie lithium-ion flexible prenant pour modèle notre colonne vertébrale

Crédits : capture Youtube / Columbia Engineering

Des universitaires américains ont créé une batterie lithium-ion flexible inédite. Celle-ci, copiant les caractéristiques de la colonne vertébrale humaine, a des propriétés de flexibilité et de résistance jamais atteintes lors des précédentes recherches.

Yuan Yang est professeur de science des matériaux et d’ingénierie à l’Université de Columbia (États-Unis). Un jour, alors qu’il s’entraînait à la salle de gym, ce dernier a eu une idée : s’inspirer de la colonne vertébrale humaine pour concevoir une batterie lithium-ion flexible.

L’ingénieur et son équipe ont récemment présenté un prototype offrant une densité énergétique élevée, une tension stable et une grande flexibilité, dont les détails sont expliqués dans la publication de la revue Avanced Materials du 31 janvier 2018.

Plus précisément, il s’agit d’une sorte de cordon composé d’électrodes formant des segments rigides censés représenter les vertèbres. Ces segments s’enroulent autour d’une fine structure souple incarnant la moelle épinière et dont le matériau qui la compose est tenu secret. Quant aux électrodes, celles-ci sont faites de fines lamelles de cuivre, d’anode en graphite, de matériaux de séparation, de cathode de dioxyde de cobalt et de lithium (LiCoO2) ainsi que de collecteurs en aluminium.

Dans la vidéo disponible en fin d’article, il est possible de remarquer l’extrême flexibilité de la batterie en question. Celle-ci a d’ailleurs été testée sur une machine lui ayant fait subir des flexions et autres torsions, et les chercheurs ont constaté que la courbe de tension ne fluctuait pas. Ils ont également indiqué qu’après une centaine de cycles charge-décharge, la batterie conservait tout de même 94 % de sa capacité, et ont finalement démonté les électrodes, ce qui leur a permis de ne repérer aucun dommage qui aurait pu survenir à cause des flexions.

Il ne s’agit pas de la première batterie de ce type-là, mais ses performances sont en revanche très intéressantes. Elles ouvriront peut-être la voie à des développements d’écran souples pour les smartphones et autres téléviseurs, ou encore en ce qui concerne les vêtements connectés et autres capteurs.

Sources : EurekAlert!Futura Sciences