in

Non, le réchauffement climatique ne fera pas disparaître les roux !

Crédits : Max Pixel

Le youtubeur Max Bird a récemment expliqué en vidéo pourquoi les roux ne vont pas plus disparaître que les autres en raison du changement climatique. Pour le comprendre, il faut s’intéresser aux gènes responsables de notre couleur de cheveux.

Les préjugés sur les roux existent depuis très longtemps. Leur rareté a récemment donné des idées à certains car une hypothèse « scientifique » rapportée par le quotidien britannique The Independant en 2014 penchait vers une disparition des roux à cause du réchauffement climatique, ce qui a embarrassé la communauté scientifique.

Le fait que les personnes rousses soient rares est-il un signe de leur disparition ? Sont-ils réellement sujets à disparaître à cause du réchauffement climatique ? Comme l’explique non sans humour le youtubeur Max Bird dans la vidéo visible en fin d’article, ce n’est pas le cas. L’intéressé démonte l’hypothèse évoquée plus haut, qui stipulait que le réchauffement climatique allait sonner la disparition des roux par un climat « plus ensoleillé », faisant en sorte que « moins de gens porteront ce gène ». Pour les auteurs de cette étude gag, « la peau pâle et les cheveux roux » trouveraient leur source dans « dans le manque de soleil ».

En réalité, il s’agit d’une question de génétique, comme l’explique très bien Paul Verdu, éco-anthropologue et ethnobiologiste spécialiste de la génétique des populations humaines dans une publication du site du Musée de l’Homme de Paris. Le scientifique indique que « certains phénotypes roux tiennent à quelques mutations bien connues des chercheurs ». Ainsi pour naître roux, les deux parents doivent transmettre ces mutations à l’enfant qui les portera en « double exemplaire ».

Cependant, si un seul des parents détient la mutation celle-ci sera tout de même transmise, et bien que l’enfant ne sera sûrement pas roux, celui-ci portera quand même en lui la mutation sous une forme dite « silencieuse » et pourra également la transmettre à ses enfants. Ainsi ces mutations disparaîtront très difficilement de la population, bien que ces dernières soient souvent invisibles.

Pour Paul Verdu, le seul cas de figure dans lequel le phénotype roux pourrait disparaître se produirait dans une société qui interdirait le mariage et la reproduction avec les personnes rousses, et que cette interdiction perdure sur plusieurs générations.

Voici la vidéo de Max Bird expliquant tout cela de manière ludique :

Sources : 20 MinutesLe PointMusée de l’Homme