in

La réalité virtuelle pourra-t-elle un jour faire ressentir la douleur aux joueurs ?

Crédits : Harlight VR

Depuis quelques années et avec un pic en 2017, la réalité virtuelle (VR) évolue et tend vers de plus en plus de réalisme. Alors que certains accessoires visent à apporter une touche sensorielle à l’expérience VR, il est possible de se demander si dans un futur proche, il sera possible que le joueur ressente la douleur dans le jeu.

Les dispositifs sensoriels existent depuis longtemps, comme le montre l’exemple du CyberTouch Glove, un gant connecté sorti en 2000 ayant la capacité de vibrer lorsque dans un jeu, l’utilisateur se saisissait d’objets virtuels. Cependant, ce genre d’équipement n’était pas pour toutes les bourses car il fallait dépenser 15 000 dollars pour se le procurer.

Les dispositifs sensoriels accompagnant aujourd’hui les jeux en réalité virtuelle sont bien plus performants, et les sensations s’en trouvent améliorées. Ainsi la douleur, qui est finalement une sensation comme une autre, incarne un des objectifs des développeurs, comme l’explique le spécialiste du toucher Greg Burdea, chercheur à l’Université de Rutgers :

« En produisant une surcharge sensorielle – le son, l’image, le toucher, et même la douleur – on rend accro l’utilisateur »
, des propos recueillis par Wired.

Alors qu’il est à terme question de rendre le jeu impossible à distinguer de la réalité, l’année 2017 a vu apparaître certains accessoires offrant une expérience de plus en plus réaliste. Citons par exemple le gant haptique HaptX Glove qui va beaucoup plus loin que les gants déjà disponibles sur le marché. En effet, celui-ci permet à l’utilisateur de prendre connaissance de la nature de l’objet touché, de ressentir différents types de textures et de formes, ou encore d’avoir des sensations de températures et de dureté variées.

Évoquons également les TEGway ThermoReal, des manettes de jeu permettant à l’utilisateur de ressentir le chaud et le froid par le biais d’un matériau fin et conducteur d’électricité. Ce dispositif permet de ressentir des températures allant de 4 à 45 °C.

D’autres dispositifs vont encore plus loin comme les vestes Hardlight VR Suit. Composées de 16 plaques équipées d’un retour haptique, ces vestes permettent par exemple de savoir quelle partie du corps est touchée par un projectile dans le jeu, et le choc peut occasionner jusqu’à une tension de 5 volts dans le thorax du joueur !

Sources : HitekEndgadjetWired