in ,

Le rat-taupe nu possède un nouveau super-pouvoir !

Crédits : Flickr / Tim Evanson

Le rat-taupe nu est une star des laboratoires. Et pour cause : si on le savait déjà immunisé contre le cancer, il semblerait que l’animal ne vieillit pas de la même manière que les autres mammifères. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue eLife.

Des yeux minuscules, deux très longues dents qui sortent de sa bouche, une peau glabre et toute fripée. Le rat-taupe nu (Heterocephalus glaber) ne séduit pas par son physique, mais il possède en revanche d’autres « pouvoirs ». Celui de ne pas souffrir du cancer on le savait déjà, mais il semblerait que ce petit rongeur d’Afrique de l’Est ait un autre tour dans sa poche : ses chances de mourir n’augmentent pas à mesure qu’il vieillit.

Pour toutes les autres espèces de mammifères, le risque de mort augmente proportionnellement avec le temps. Le taux de mortalité suit en effet la loi de Gompertz-Makeham, une équation mathématique qui décrit l’augmentation du taux de mortalité avec l’augmentation de l’âge après avoir atteint l’âge adulte. Chez les humains par exemple, le risque double à peu près tous les 8 ans après l’âge de 30 ans. Mais les choses sont complètement différentes pour nos petits rongeurs tout ridés : ils se moquent des équations et de Gompertz-Makeham.

« Pour moi, ce sont les données les plus excitantes que j’ai jamais obtenues », note Rochelle Buffenstein, principale auteure de cette étude, avant d’ajouter que . La chercheuse, pour qui « cela va à l’encontre de tout ce que nous savons en termes de biologie mammalienne », étudie les rats-taupes nus depuis plus de 30 ans. Durant ces années, elle a soigneusement répertorié chaque mort d’un animal confié à ses soins et pu étudier les registres de 3 299 rats-taupes nus. Grâce à ces recherches, la biologiste a constaté que l’organisme de ces animaux ne se détériore pas au même rythme que le reste des mammifères. À sa naissance, ce rongeur africain a environ une chance sur 10 000 de mourir. 30 ans plus tard, son risque de mortalité n’a que légèrement diminué. Les rats-taupes nus femelles sont par ailleurs fertiles à 6 ans, et conservent le même niveau de fertilité 15 ans plus tard.

« Nos recherches démontrent que les rats-taupes nus ne vieillissent pas de la même manière que les autres mammifères, et montrent en fait peu ou pas de signes de vieillissement », poursuit la chercheuse. « Ces découvertes renforcent notre conviction que les rats-taupes nus sont des animaux exceptionnels qu’il nous faut continuer d’étudier pour approfondir notre compréhension des mécanismes biologiques de la longévité ».

On ne sait à ce jour pas encore pourquoi ces rongeurs sont si atypiques. Ce qui est certain, c’est que chez le rat-taupe nu, tout fonctionne mieux que chez l’Homme. Quand les scientifiques en auront compris la raison, ils pourront réfléchir à des transpositions éventuelles.

Source