in

La NASA étudiera bientôt l’impact sur l’homme d’une mission de trois ans sur Mars

Crédits : Wikimedia Commons

Cette année, l’agence spatiale américaine prévoit de mener une série d’expériences visant à estimer l’impact sur la santé physique et mentale humaine d’une mission de trois ans vers la planète rouge.

La NASA désire envoyer des hommes sur Mars d’ici à 2030 et s’intéresse désormais à la façon dont un tel périple pourrait agir sur les astronautes qui y prendront part. Rappelons tout d’abord qu’un voyage aller-retour entre la Terre et Mars prendrait environ un an et demi, dans le meilleur des cas. En effet, cette durée est la plus optimiste dans le cas où l’expédition quitterait la Terre au bon moment, c’est à dire lorsque la distance entre les deux planètes est à son minimum, à savoir 55 millions de km – une fois tous les 1,6 ans – alors que celle-ci se situe habituellement plutôt autour de 75 millions de km.

Compte tenu de la durée du voyage, la NASA travaille sur une mission dont la durée serait égale à trois ans. Cette année, l’agence lancera une série d’expérimentations dont le but est d’évaluer l’impact d’une telle mission sur le corps et l’esprit des astronautes, qui seront sélectionnés en temps voulu. Ces tests concerneront trois groupes, chacun composé d’une dizaine d’astronautes. Ces équipes participeront chacune à une mission d’une durée variable : deux mois, six mois et un an.

La NASA a dressé une liste de grandes familles de dangers auxquels les astronautes devront faire face durant leur périple, à savoir les radiations spatiales, l’isolation et le confinement, la sensation d’éloignement par rapport à la Terre, les champs de gravité et leur absence ainsi que les environnements hostiles.

Comme l’indique The Hindu, l’agence lancera le 4 janvier 2018 un appel à la communauté scientifique, dont les membres pourront proposer des critères d’étude concernant ces groupes d’astronautes. Ainsi, une quinzaine voire une vingtaine de sujets seront sélectionnés et des subventions d’une durée maximale de sept ans seront attribuées à leurs auteurs.

Sources : The HinduSlate