in

L’élévation des nuages pourrait avoir des effets désastreux sur les forêts tropicales

Crédits : Pexels / Pixabay

Les modèles de prévision du changement climatique prévoient que les nuages ​​seront poussés plus haut dans le ciel dans les années à venir. Et ces effets pourraient être désastreux pour les forêts tropicales du monde entier.

Parmi les nombreux effets indésirables du dérèglement climatique se trouve la montée des nuages. Afin de déterminer la manière dont un écosystème pourrait être affecté par ce phénomène, le scientifique Dan Metcalfe s’est investi dans des recherches il y a maintenant quatre ans. Ce professeur de biologie de l’Université de Lund, en Suède, s’est en effet mis au défi de trouver un moyen visant à supprimer physiquement les nuages dans une petite zone donnée.

Les forêts dites nuageuses, c’est-à-dire enveloppées de brume et de brouillard se retrouvent dans les hautes montagnes des régions tropicales, généralement entre 2 000 et 3 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elles constituent environ 1 % des forêts mondiales, et se trouvent généralement sur la ligne de l’équateur. Mais bien que la zone couverte soit petite, ces forêts sont vitales pour des régions beaucoup plus vastes. Elles fournissent par exemple des habitats pour de nombreux oiseaux, tels que le Colibri émeraude à tête cuivrée du Costa Rica, ou la Paruline d’Angela de Porto Rico. Elles permettent aussi de réguler les rivières à travers de vastes étendues de basses terres en absorbant l’humidité dans le sol spongieux lorsque le temps est humide, et libérant de l’eau quand il est sec.

Le problème, c’est que les modèles de changement climatique prédisent que les nuages qui baignent ces forêts ​​seront poussés vers le haut dans les années à venir. Pour déterminer l’impact du phénomène sur ces écosystèmes, les chercheurs vont tout simplement tâcher de supprimer la brume sur une petite zone d’étude.

« Cette expérience est unique en son genre », explique le chercheur. « Elle nous permettra d’évaluer les probables futurs impacts du changement climatique sur les propriétés et services précieux de l’écosystème fournis par les forêts de nuages, des refuges de la biodiversité à la régulation de l’approvisionnement en eau douce, en passant par le stockage du carbone ».

Ce rideau géant a été mis en place dans une forêt du Pérou afin de mener à bien l’expérience de Dan Metcalfe et de son équipe.
Crédits : Dan Metcalfe

L’expérience aura bientôt lieu à la station biologique de Wayqecha, un centre de recherche sur les forêts de nuages ​​au Pérou. En octobre dernier, une zone d’environ 873 mètres carrés été identifiée et délimitée par un rideau géant de sorte que la brume ne puisse atteindre la zone d’étude. Les préparatifs terminés, l’expérience pourra bientôt commencer. Les chercheurs espèrent être en mesure de publier une synthèse préliminaire de cette étude à la mi-2018.

« Les premières données devraient arriver dans quelques mois », a déclaré Dan Metcalfe au site Futurism. « Je m’attends à ce que la forêt soit assez lente à réagir, mais bien sûr je ne le sais pas avec certitude, car cela n’a jamais été fait auparavant ». Si le changement climatique entraîne le déplacement des nuages dans ces régions du monde, certaines espèces végétales et animales ​​pourraient être menacées d’extinction. Ainsi ces recherches pourraient nous aider à mettre en place un plan de secours avant qu’il ne soit trop tard.

Source