in

Cet avion a décollé en 2018 et atterri en 2017 !

Crédits : Wikimedia Commons

Durant la nuit du réveillon, un vol de la Hawaiian Airlines a offert un beau « cadeau » à ses voyageurs. Suite à un léger retard, les passagers de ce vol ont vécu deux fois le décompte des derniers instants de l’année 2017 !

Voici l’histoire du vol 446 qui a décollé de la ville d’Auckland (Nouvelle-Zélande) à destination d’Honolulu (Hawaï). Initialement prévu le 31 décembre à 23 h 55, le décollage de l’avion a subi un retard et s’est finalement envolé à 00 h 05, soit le 1er janvier 2018. Ainsi, le décalage horaire entre les deux destinations a fait que l’appareil est arrivé à Honolulu à 10 h 16, le 31 décembre 2017.

Les passagers ont donc vécu un premier décompte de la nouvelle année à l’aéroport d’Auckland, et un second à Hawaï presque une quinzaine d’heures après leur arrivée, une sorte de retour vers le futur ! Ce type d’aventure se produit pourtant chaque année sur quelques vols internationaux, mais comme toujours les internautes semblent fascinés, comme le note le Huffington Post.

« En raison d’un retard inattendu, le vol 446 d’Hawaiian Airlines a décollé en 2018 et atterrira en 2017 », a par exemple déclaré sur Twitter Sam Sweeney, reporter pour la chaine WJLA (Washington DC).

Crédits : Sam Sweeney sur Twitter

Cette fin d’année 2017 a été riche en émotions dans les avions. Le 22 décembre, un appareil de la compagnie United Airlines s’est retrouvé cloué sur le tarmac de Denver (États-Unis) en raison des chutes de neige, et les passagers ont entonné des chants de Noël sur un air de ukulélé. Le 26 décembre, un avion de la compagnie aérienne japonaise All Nippon Airways (ANA) effectuant le trajet Tokyo – Los Angeles a fait demi-tour en plein milieu de l’océan Pacifique car un passager avait embarqué par erreur, s’étant trompé d’avion.

Le début de l’année 2018 n’est pas en reste. En effet, un passager d’un vol de la compagnie Ryanair reliant Londres (Royaume-Uni) à Malaga (Espagne) n’a pas voulu patienter de la même manière que les autres lors du débarquement à l’arrivée. Celui-ci a activé une sortie de secours est s’est assis tranquillement sur une des ailes de l’appareil.

Sources : HuffingtonPostMashable