in

Bientôt un vaccin universel contre la grippe ? Les tests sont en cours !

Crédit : whitesession / Pixabay

Au Royaume-Uni, une société travaille à accomplir un objectif resté depuis des années à l’état de projet. Et cette avancée majeure de la médecine pourrait bientôt être concrétisée. En effet, des essais cliniques sont actuellement menés pour tester ce qui pourrait devenir le premier vaccin universel contre la grippe. 

La raison pour laquelle nous continuons à souffrir de la grippe chaque année est que le virus ne cesse de muter, avec plusieurs souches présentes dans l’environnement à un moment donné. Dans le but de produire un vaccin annuel, les épidémiologistes ciblent alors les quelques souches qui semblent les plus prévalentes d’une année à l’autre. Cette méthode a des niveaux de succès variables en fonction de la façon dont le virus se déplace pendant la période de production du vaccin, ce qui peut prendre plusieurs mois. Naturellement, nos vies seraient beaucoup plus simples si nous pouvions bénéficier d’un vaccin universel contre la grippe, capable de nous protéger pour plusieurs années.

Vaccitech, une entreprise privée de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, se rapproche de plus en plus de cet objectif. La société vient par ailleurs d’annoncer une levée de fonds de 27,6 millions de dollars auprès d’investisseurs, dont GV, la filiale de capital-risque d’Alphabet Inc. Le vaccin breveté MVA-NP + M1 a jusqu’ici été testé avec succès dans un essai clinique de phase 1 sur 145 volontaires en bonne santé. Suite à cela, la société a entamé un essai clinique de phase 2 – c’est-à-dire testé sur un groupe de patients – de deux ans sur son vaccin universel contre la grippe. Cette prochaine étape est donc cruciale, et potentiellement très prometteuse.

Ce premier essai mondial teste actuellement l’efficacité du vaccin chez 862 personnes âgées de 65 ans et plus. Les chercheurs estiment que cette étape sera achevée d’ici octobre 2019. Au cours de l’essai, tous les participants recevront le vaccin contre la grippe en plus du nouveau vaccin universel ou d’un vaccin placebo. En cas de succès au terme de cette expérience, le vaccin pourrait alors passer aux essais cliniques de phase 3. Les essais finaux donc. Si tout va bien, ce vaccin universel pourrait être sur le marché dans les 5 à 7 ans.

Source