in

Le Virgin Hyperloop One bat un nouveau record de vitesse

Crédits : SpaceX

Le système Virgin Hyperloop One vient de battre tous les records de vitesse précédents, atteignant lors d’un récent test près de 387 kilomètres par heure. Richard Branson, qui vient d’être nommé président non exécutif de la société, bat ainsi le record de vitesse d’Elon Musk.

Virgin Hyperloop One vient de franchir une nouvelle étape dans le développement de son train subsonique, lancé sur sa piste d’essai de 500 mètres de long installée non loin de Las Vegas (États-Unis). L’engin à sustentation magnétique atteignait le 18 décembre dernier les 387 km/h dans un tube mis sous un vide d’air partiel, équivalent à la pression de l’atmosphère à 61 km au-dessus du niveau de la mer. Il brise ainsi le record de vitesse de 355 km/h établi par l’Hyperloop d’Elon Musk en août 2017.

Au cours de cette phase d’essais, l’entreprise explique avoir notamment expérimenté l’utilisation d’un nouveau sas permettant la transition des capsules entre les conditions atmosphériques et les conditions de vide. En combinant la lévitation magnétique, la traînée aérodynamique extrêmement faible et le niveau de pression atmosphérique connu à 61 km au-dessus du niveau de la mer, le système a prouvé qu’il était capable d’atteindre les vitesses des compagnies aériennes sur de longues distances.

« Les récents tests de phase 3 continuent de prouver l’incroyable persévérance et la détermination de notre équipe DevLoop – près de 200 ingénieurs, machinistes, soudeurs et fabricants qui ont collaboré pour faire de l’Hyperloop une réalité aujourd’hui », se réjouit Josh Giegel, co-fondateur de Virgin Hyperloop One, dans un communiqué de presse annonçant le nouveau record de vitesse.

Depuis sa création en 2014, la start-up aura levé 295 millions de dollars, dont 50 millions dans un tour de table qui vient juste d’être bouclé. Qu’il s’agisse du Virgin Hyperloop One ou de l’Hyperloop d’Elon Musk, l’avenir du transport semble aujourd’hui se tourner vers ces « trains » à très grande vitesse en remplacement des véhicules personnels, changement climatique oblige. Si les itinéraires hyperloop proposés se concrétisent, vous pourrez alors bientôt voyager à la vitesse d’un avion, mais avec la commodité non négligeable de pouvoir sauter de train en train tout en réduisant votre empreinte environnementale.

Source