in

Chine : un gigantesque navire électrique déjà sur l’eau

Crédits : kliempictures/Pixabay

Le premier navire électrique de 2 000 tonnes métriques était inauguré le 12 novembre dernier dans la ville méridionale de Guangzhou, en Chine. Avec une capacité de batterie de 2 400 kWh, le bâtiment n’émet aucun gaz nocif.

La structure longue de 70,5 mètres et large de 14 mètres, construite par Guangzhou Shipyard International Company Ltd, est ici alimentée par une batterie au lithium et un super-condensateur. Il peut parcourir jusqu’à 80 kilomètres après une recharge de deux heures, soit l’intervalle de temps nécessaire pour décharger la cargaison du navire lorsqu’il est amarré. Le cargo en acier sera notamment utilisé pour le transport du charbon et naviguera principalement sur la rivière des Perles.

« Comme le navire est entièrement électrique, il ne présente aucune menace pour l’environnement », se félicite Huang Jialin, directeur général de la société Hangzhou Modern Ship Design & Research Co, l’entreprise qui a conçu le navire. « La technologie sera bientôt utilisée pour le transport de passagers ».

Si ce navire témoigne une fois de plus de la volonté des autorités chinoises de faire évoluer peu à peu sa relation avec les combustibles fossiles, ses cargaisons, elles, montrent que nous sommes encore loin d’un changement complet. Ironie du sort, ce premier navire de transport tout-électrique du monde est utilisé pour déplacer du charbon. Ainsi, bien qu’il ne produise pas d’émissions nocives à lui seul, le cargo contribue encore, en quelque sorte, à la production et à la propagation des émissions de gaz qui accélère le réchauffement climatique.

Voyons tout de même le verre à moitié plein. La Chine, déjà leader mondial sur le marché des véhicules électriques, s’appuie donc aujourd’hui sur les batteries pour alimenter le transport de marchandises. Et c’est une très bonne nouvelle. Le fret est en effet très polluant, car la plupart des cargos utilisent actuellement du fioul lourd à haute teneur en soufre. Un seul grand cargo peut produire l’équivalent en émissions de millions de voitures.

Source