in

Bientôt un hôtel de luxe en orbite autour de la Terre ?

Crédits : Wikimedia Commons

La Russie dévoilait il y a quelques jours son intention de proposer un hôtel de luxe sur la Station spatiale internationale. Coût du séjour : 40 millions de dollars.

L’idée d’emmener des civils dans l’espace a déjà fait son chemin. SpaceX, Blue Origin, ou encore Virgin Galactic ont en effet déjà investi dans le concept à des degrés divers. Si le calendrier de SpaceX n’est pas tout à fait clair à ce sujet, Virgin et Blue Origin visent respectivement des premiers lancements en 2018 et 2019. La Russie n’est de son côté pas en reste. Roscosmos, l’agence spatiale russe, envisage en effet la construction d’un hôtel de luxe en orbite.

Selon une proposition commerciale détaillée dans Popular Mechanics, la société d’État prévoit en effet de construire un module hôtelier de luxe de 20 tonnes pour 15 mètres de long accosté à la Station spatiale internationale (ISS). Le module comprendrait quatre dortoirs, deux postes « hygiène et médical », un espace salon, du matériel d’exercice et une connexion Wi-Fi. Les coûts de construction sont estimés à entre 16,4 et 26,2 milliards de roubles (soit entre 279  et 446 millions de dollars).

Crédits : Russia Space Web.

Cet hôtel de luxe en orbite serait ici financé en grande partie par des investisseurs privés, y compris par les passagers potentiels qui devraient normalement payer des acomptes provisionnels. Les paiements initiaux devraient ainsi permettre de financer le développement du module. RKK Energia, le principal fournisseur russe de stations spatiales, a de son côté élaboré un plan à long terme pour le financer. L’entrepreneur affirme en effet son intention de réserver au moins 12 passagers prêts à payer 4 millions de dollars à l’avance, puis deux paiements de 12,6 millions de dollars au cours des deux années précédant le vol. Un paiement final de 10,8 millions de dollars serait finalement requis juste avant le lancement.

Au total, un passager devrait donc débourser 40 millions de dollars pour un séjour de luxe en orbite basse, et ce seulement pour une ou deux semaines. Un séjour d’un mois avec une option de sortie dans l’espace coûterait 20 millions de dollars de plus.

Aussi séduisant soit-il, le projet se confronte à un défi de taille. L’ISS doit en effet prendre sa retraite en 2028. Selon RKK Energia, le module hôtelier pourrait atteindre la station d’ici 2022 – au plus tôt – mais aurait en revanche besoin d’au moins sept années de service pour récupérer ses coûts de construction. Dans ces conditions, difficile de faire des profits.

Source