in ,

Pour Stephen Hawking, il nous faut un autre foyer planétaire (et vite)

Crédits : Flickr / Lwp K.

Lors du sommet Tencent WE Summit qui se tenait à Pékin il y a quelques jours, Stephen Hawking a de nouveau exprimé ses préoccupations quant à l’avenir de l’humanité. Il a notamment souligné la nécessité pour l’Homme de trouver un deuxième foyer planétaire dans le but de faire face à une population toujours croissante, mais également à la menace imminente que représente le développement de l’intelligence artificielle.

Il est temps de partir, selon Hawking. Le célèbre astrophysicien qui, lors d’un récent entretien avec le magasine WIRED, avait déclaré que l’humanité avait déjà atteint « le point de non-retour », a de nouveau fait part de ses préoccupations quant à notre avenir. Car l’avenir s’annonce très sombre. En 2600, l’humanité pourrait complètement disparaître, a-t-il affirmé, mettant en garde les participants au sommet auquel il a pris part par vidéoconférence. Le physicien a notamment justifié ses craintes en pointant du doigt l’accroissement de la population et de l’augmentation de la consommation d’énergie. Selon lui, la Terre risque de se transformer en une « boule de feu » vers l’an 2600.

La Terre vue par la sonde Osiris Rex. Crédits : NASA / Université d’Arizona

Ajoutez à cela une intelligence artificielle toujours plus fine, et les risques de singularité qui vont avec, et vous obtenez très vite la nécessité de vous envoler pour un autre monde. Ce n’est pas la première fois que Hawking fait un tel avertissement. Dans une interview accordée en mars au Times, il a notamment déclaré qu’une apocalypse de l’IA était imminente et que la création d’une « forme quelconque de gouvernement mondial » serait nécessaire pour contrôler la technologie. Hawking a également mis en garde contre l’impact qu’aurait l’IA sur les emplois de la classe moyenne, et a même appelé à une interdiction totale du développement d’agents d’IA à usage militaire. En bref, l’avenir s’annonce dangereux pour la survie de notre espèce, et le seul moyen d’éviter la catastrophe, d’après le chercheur, est de s’enfuir pour trouver un second foyer planétaire.

Stephen Hawking a ainsi appelé les investisseurs à soutenir son projet Breakthrough Starshot ayant pour objectif d’entreprendre un voyage vers Alpha Centauri, l’étoile la plus proche du Soleil, en seulement 20 ans. Le directeur du projet Breakthrough Starshot, Pete Worden, a de son côté fait savoir que, dans la seconde moitié du XXIe siècle, les premières photographies d’une planète adaptée à la vie humaine, dans l’orbite d’Alpha Centauri, pourraient être obtenues.

Source