in ,

Réalité virtuelle : plongez dans le quotidien d’une personne schizophrène

Capture vidéo

Une société propose, à l’aide d’une expérience de réalité virtuelle, de se mettre dans la peau d’une personne atteinte de schizophrénie. Le but ? Mieux comprendre ce trouble psychique sévère et chronique de type psychotique.

L’expérience a eu lieu il y a quelques jours à l’hôpital Brugmann de Bruxelles (Belgique) et a réuni des médecins, policiers, assistants sociaux ou encore magistrats. Cette foule de professionnels régulièrement confrontés à des individus schizophrènes dans leur quotidien ont été invités à se plonger quelques instants dans leur peau via un labyrinthe d’expériences basé sur la réalité virtuelle, baptisé Labyrinth Psychotica.

Il est évident qu’il est difficile de se mettre à la place des personnes schizophrènes et de les comprendre. Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ce trouble psychique touche environ 0,7 % de la population mondiale, dont 600 000 personnes rien qu’en France. Alors que la schizophrénie apparaît dès la fin de l’adolescence (ou au début de la vie d’adulte), plusieurs facteurs psychosociaux interviennent, ainsi que génétiques. Il s’agit d’un mal suscitant beaucoup d’incompréhension car les hallucinations dont ces personnes sont victimes perturbent tout leur système sensoriel.

L’artiste hollandaise Jennifer Kanary, en collaboration avec la firme pharmaceutique Janssen, a imaginé ces sensations auditives et visuelles afin de mettre au point cette fameuse expérience. L’intéressée se sent d’ailleurs proche de cette cause puisqu’il y a une douzaine d’années un de ses proches atteint de schizophrénie s’est suicidé.

« Après le suicide de ma belle-sœur qui souffrait de schizophrénie, j’ai voulu mieux comprendre la maladie et savoir exactement ce qui se passait dans sa tête. Par le biais d’entretiens avec des experts et des scientifiques, j’ai appris comment des voix impérieuses donnent des ordres, comment toutes les couleurs deviennent éblouissantes, comment des bruits de fond s’insinuent. Tout cela peut être expérimenté grâce au Labyrinth Psychotica », explique Jennifer Kanary dans un communiqué publié par Janssen Benelux.

L’expérience VR Labyrinth Psychotica est donc un outil destiné au monde médical et aux professionnels ayant affaire aux personnes touchées, mais également aux familles. Il s’agit entre autres de mieux appréhender la réalité des schizophrènes afin de les comprendre davantage et de mieux adapter les traitements. Il est également question de montrer aux malades qu’ils sont un peu plus soutenus.

Sources : RTBFLetz Be Healthy