in

La Nasa publie une sublime vidéo de notre planète, sur fond de « Sound of Silence »

Capture vidéo

Le Johnson Space Center de la NASA nous ravit en cette fin d’année. Très présente sur les réseaux sociaux, l’agence vient de mettre en ligne une vidéo hypnotique et sublime compilant des images prises depuis la Station spatiale internationale (ISS), le tout sur fond de « Sound of Silence ».

Notre planète est en souffrance mais elle est toujours aussi belle, vue d’en haut. En témoigne cette dernière compilation de vidéos prises par les membres actuels l’Expedition 53 : le Commandant Randy Bresnik et ses ingénieurs Sergey Ryazanskiy et Paolo Nespoli. Ces images, déjà merveilleuses, sont encore plus belles accompagnées. Il y a deux ans, le groupe de heavy metal américain Disturbed sortait une reprise dramatique et obsédante du classique de Paul Simon, « The Sound of Silence ». Une reprise audacieuse qui leur avait même valu une nomination aux Grammy Awards. La NASA combine aujourd’hui cette chanson avec des visuels époustouflants capturés à bord de l’ISS, pour notre plus grand plaisir.

L’agence nous offre ainsi des vues panoramiques de la surface de notre planète, avec de brefs aperçus d’orages vus depuis l’espace, une myriade de lumières scintillantes dans la nuit et même des aurores qui tourbillonnent dans le ciel. Ces images ont toutes été prises entre août et octobre de cette année. Elles ne représentent ainsi qu’une infime partie des milliers de photos prises par les astronautes qui, rappelons-le, orbitent autour de la Terre toutes les 90 minutes (ça file, 27 000 km/h).

Pendant ce temps là, les recherches se poursuivent à bord de l’ISS. La firme américaine Orbital ATK lançait ce dimanche sa capsule non habitée Cygnus vers la station pour une nouvelle mission de fret. La fusée Antares à deux étages a décollé du centre spatial de Wallops Island, sur la côte de Virginie (est des Etats-Unis), et arrivera aux abord de l’ISS ce mardi. Il s’agit de la huitième mission d’approvisionnement d’Orbital vers l’avant-poste orbital dans le cadre d’un contrat de 1,9 milliard de dollars avec la Nasa. Cygnus doit acheminer 3,3 tonnes d’aliments, de fournitures, d’équipements et de matériels pour des expériences scientifiques, y compris un satellite qui doit tester la façon dont les bactéries se développent en microgravité. Cela devrait permettre de déterminer la quantité minimum d’antibiotiques nécessaires pour les neutraliser.

Source