in ,

Le mystère de l’origine de l’or enfin résolu ?

Crédits : PIX1861 / Pixabay

Un groupe international de scientifiques apporte un nouvel éclairage sur l’origine de l’or, l’un des mystères les plus intrigants de l’humanité depuis l’Antiquité. L’élément lourd, plutôt que d’avoir migré sur Terre par le biais des météorites, serait remonté en surface à la faveur des mouvements internes de notre planète.

Pour certains chercheurs, l’or se produit à l’intérieur d’étoiles effondrées. Pour d’autres, il proviendrait d’un événement particulièrement cataclysmique : la collision de deux étoiles à neutrons, c’est-à-dire du cœur mort de deux étoiles ayant préalablement explosé en supernovae. La totalité de l’or présent dans le cosmos pourrait provenir des sursauts gamma résultant de ces collisions. Toujours est-il que, si l’or a bien une origine extraterrestre, cet élément lourd s’est retrouvé sur Terre. Mais sur notre planète, d’où vient-il exactement ?

L’or originel, tout comme le platine, qui existait lors de la formation de la Terre, a été entraîné avec le fer vers le noyau de la planète. C’était il y a 4,54 milliards d’années. Il y a 3,8 milliards d’années, en revanche, une pluie gigantesque de météorites s’est abattue sur la Terre. Celle-ci aurait alors déposé sur la croûte terrestre une quantité d’or qui n’a pu migrer vers le centre de la planète en raison de la solidification avancée de la surface. Telle est la théorie exposée en 2011 dans un article publié dans Nature. Un nouveau travail, toujours publié dans la revue Nature, établit cette fois-ci que l’or est venu à la surface de la Terre à partir des régions les plus profondes de notre planète. Ainsi, l’ensemble des mouvements internes de la Terre aurait favorisé l’ascension et la concentration du métal précieux.

« Les minéraux que nous extrayons et qui soutiennent notre économie se trouvent dans la croûte et, bien que nous en soyons experts, nous en savons encore très peu sur leur véritable origine. La recherche de l’or a motivé les migrations, les expéditions et même les guerres, mais son origine est encore mystérieuse », note José Maria González Jiménez, de l’Université de Grenade et principal auteur de l’étude. Du manteau, donc ? Les chercheurs ont en effet découvert des preuves de ce processus en Patagonie, qui représente en outre le premier registre d’or trouvé sous le continent sud-américain, spécifiquement à une profondeur de 70 kilomètres.

La Terre est divisée en trois grandes couches : la croûte, le manteau et le noyau. Le manteau est cette couche qui sépare le noyau de la croûte sur laquelle nous vivons tous. Sa limite supérieure est située à environ 17 kilomètres sous les océans et à 70 kilomètres sous les continents. Cette distance est inatteignable pour l’Humanité. Mais si nous ne pouvons pas « aller » jusqu’au manteau, celui-ci peut en revanche venir jusqu’à nous, grâce aux éruptions volcaniques qui entraînent avec elles de petits fragments, ou « xénolites », du manteau vers la surface. Ces xénolites rares ont été étudiés ici. En eux, les chercheurs ont découvert de minuscules particules d’or natives, dont l’épaisseur est celle d’un cheveu humain, toutes originaire de manteau profond.

« Cette histoire », note le chercheur, « remonte à environ 200 millions d’années, lorsque l’Afrique et l’Amérique du Sud faisaient partie du même continent, dont la séparation a été provoquée entre autres par l’ascension d’un “panache mantellique” du manteau profond ». La croûte, alors beaucoup plus mince et fragile, se serait alors fissurée, entraînant la séparation des deux continents. « L’ascension de ce panache provenant du manteau profond a généré une véritable usine chimique qui a enrichi le manteau avec des métaux, créant plus tard les conditions nécessaires pour la réalisation de dépôts d’or », poursuit le chercheur. « Ce processus a été provoqué par le mouvement d’une plaque tectonique sous une autre, permettant la circulation de fluides riches en métaux à travers les fissures, ce qui a précipité les métaux et les a concentrés près de la surface ».

Alors, météorites, ou remontée depuis le manteau ? Peut-être même les deux. Toujours est-il que l’histoire de ce métal précieux fascine. À la beauté et à la rareté, l’or ajouterait une naissance et un parcours hors du commun.

Source