in

Médecine traditionnelle chinoise : voici les thérapies les plus impressionnantes

Capture vidéo

En Occident, la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) est populaire sous certains aspects seulement. Alors que certaines thérapies telles que l’acupuncture ou les ventouses sont connues, d’autres restent encore un mystère, sûrement à cause de la dangerosité relative de certaines d’entre elles. Voici quelques thérapies quasiment inconnues dans nos contrées.

Le Huo Liao (火疗ou traitement par le feu) est peut-être la thérapie de médecine chinoise la plus effrayante. En effet, il s’agit d’asperger une serviette (ou un coton) avec de l’alcool, et de l’appliquer sur les points à traiter avant d’enflammer le tout. Une préparation à base de plantes médicinales est préalablement appliquée sur la peau. Déconseillée aux personnes ayant des difficultés à garder leur sang-froid, cette pratique servait auparavant à soigner les rhumes mais, aujourd’hui, cette dernière s’avère être un moyen de lutter contre l’obésité et d’améliorer la circulation du sang.

Le Feng Zhen Liáo Fa (蜂针疗法ou apithérapie) n’est pas moins source d’anxiété. En effet, le praticien pique le patient avec des abeilles en des points précis, comme les veines. Il s’agit d’une méthode ancestrale très populaire en Chine, destinée à traiter les maladies auto-immunes, les allergies, les inflammations, ainsi que les infections nasales. Par ailleurs, en Chine, il est possible d’obtenir un traitement plus approfondi avec des experts connaissant la loi des 5 éléments de la médecine traditionnelle chinoise, un concept de cosmologie chinoise expliquant comment l’énergie circule dans le corps humain.

Le Dao An Mo (刀按摩ou massage aux couteaux) connu pour améliorer la circulation sanguine est évidemment à éviter pour les personnes ayant peur des lames. Également connue au Japon, cette pratique consiste au tapotement, à l’aide de couteaux, d’un patient recouvert d’une serviette (position assise) ou à une sorte de lacération très légère de la peau (position allongée). Comme les autres méthodes, la dextérité du médecin est cruciale.

Le Gua Sha (刮痧signifiant « raclage » ou « grattage ») est une méthode également impressionnante. Le corps est préalablement enduit d’une huile de massage spéciale sur un ou plusieurs points méridionaux. Ensuite, des pressions sont exercées sur la peau en la raclant à l’aide d’un outil à bout rond en corne (ou en jade). Traitant l’hypertension, la fièvre ou encore les douleurs musculaires, cette pratique laisse des traces rouges sur la peau mais rassurez-vous, celles-ci disparaissent !

La LED Guang Xian Liao Fa (LED光线疗法 ou photothérapie par LED) est sans doute la méthode la plus récente proposée par la médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit de l’héritage technologique d’une ancienne méthode traitant les inflammations nasales apparaissant suite à une rhinite allergique ou une polypose nasale. La pratique consiste à décongestionner les voies nasales en plaçant des LED autour du nez du patient. Cependant, l’inconvénient est que le patient doit porter le dispositif non-stop durant quelques jours.

Voici une vidéo montrant un traitement Huo Liao (火疗) :

Sources : Chine InformationsPasseport Santé