in

L’électromagnétisme pourrait-il améliorer le cerveau humain ?

Crédits : Wikimedia Commons

Par le biais d’un simple casque occasionnant de petites impulsions électromagnétiques, il serait possible de stimuler le potentiel du cerveau. Selon les fabricants, les effets seraient multiples : fonctions cognitives améliorées, tout comme les cinq sens ainsi que les aptitudes physiques et le sens moral.

L’humain est imparfait et il est souvent fait mention de recherches portant sur l’amélioration de l’Homme, à savoir, le transhumanisme. Il s’agit d’utiliser des moyens technologiques pour sélectionner ou modifier les caractéristiques et les capacités humaines. Dans ce sens, évoquons les implants sous-cutanés, les nootropes, ou encore les exosquelettes.

Cependant, plutôt que de devenir un cyborg (ou un drogué) et subir des mutations physiques et/ou physiologiques, le salut ne pourrait-il pas passer par l’électromagnétisme ? Il s’agit ici d’une technique nommée stimulation magnétique transcrânienne (TMS) entrant déjà dans le diagnostic et dans le traitement de certaines affections psychiatriques et neurologiques.

Depuis peu, il est question de rendre cette technologie accessible au grand public. En effet, des sociétés comme Halo Neroscience croient au potentiel de la TMS pour améliorer nos facultés intellectuelles, physiques et morales. La science le sait, le cerveau a un potentiel finalement peu exploité et la TMS pourrait éventuellement « débloquer » ce même potentiel.

La TMS consiste à envoyer dans des endroits très précis du cerveau, durant quelques minutes, un courant électrique (ou un champ magnétique). Par ce biais, il serait possible de modifier l’activité des neurones et, par conséquent, toutes les fonctions qui en découlent. Le processus semble pouvoir s’installer sur le long terme et ne nécessite aucune modification corporelle puisque la TMS requiert seulement l’utilisation d’un casque ou d’électrodes.

Comme ceux de Halo Neroscience, bien que d’autres sociétés existent, les casques proposés pour quelques centaines d’euros pourraient aider les sportifs dans leurs entraînements, les musiciens dans leurs répétitions, la mémoire des étudiants, et même permettre aux férus de jeux vidéos d’améliorer leurs scores.

Crédits : Halo Neroscience

Sources : Science & VieDoctissimo