in

« I Am AI », voici le premier album composé via un programme d’intelligence artificielle

Crédits : Taryn Southern

La chanteuse américaine Taryn Southern a décidé d’innover pour la sortie de son nouvel album. Intitulé « I Am AI », celui-ci a été composé par un programme d’intelligence artificielle. Une première.

Certains y verront un grand danger pour l’art qu’est la musique, d’autres y verront une révolution et l’avenir. Pour la première fois, une artiste a décidé de laisser à un programme d’intelligence artificielle développé par des musiciens professionnels et des experts de la technologie, le soin de composer son nouvel album. Ce dernier est intitulé « I Am AI », traduisez « Je suis l’intelligence artificielle ». Un parti pris assumé, donc.

Pour ce nouvel album, l’Américaine a donc laissé « Amper », une IA qui compose, produit et joue de la musique, se charger de l’essentiel du travail. En plus des paroles, elle a donné des consignes mélodiques au logiciel afin de composer l’ensemble de la partie instrumentale, des accords aux harmonies. « Le futur de la musique sera créé par collaborations entre des humains et des IA. Nous souhaitons que cette expérience emmène le processus de création encore plus loin. La création humaine et les musiciens humains ne disparaîtront pas. Nous essayons juste de faire en sorte que passer plus de 10 000 heures et dépenser des milliers de dollars ne soit plus une nécessité pour partager et exprimer des idées », explique Drew Silverstein, l’un des fondateurs d’Amper.

Du côté de l’artiste, on voit cela comme un simple partenaire de travail, amélioré. « J’ai un nouveau partenaire pour l’écriture de mes chansons, il ne se fatigue pas et a une connaissance infinie de la création musicale. Cela dit, je réitère et choisis ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Il y a bien plus de contrôle qu’on ne l’imagine », explique-t-elle à CNN Tech.

Quid du droit d’auteur des paroles écrites par une IA ? Si le Parlement européen réfléchit à accorder des droits de propriété intellectuelle spécifiques sur les œuvres crées par des IA, cela n’en est encore qu’au stade de projet et sa mise en place reste extrêmement complexe.

Source