in ,

Un détecteur de plomb dans l’eau fabriqué par une enfant de 11 ans !

Crédits : Max Pixel

Une jeune américaine d’une dizaine d’années à peine a mis au point un appareil ayant la capacité de déceler la présence de plomb dans l’eau. Le fait est que ce détecteur serait plus efficace que les moyens déjà connus.

Le plomb est une substance toxique largement traitée dans un vaste dossier publié en août 2017 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il s’agit d’un des dix produits les plus dangereux pour la santé humaine, pouvant causer des maux tels que de l’anémie, c’est-à-dire une carence en globules rouges ou en hémoglobine dans le sang, ainsi que de l’hypertension. Une exposition au plomb pourrait même altérer le Q.I. des enfants.

Gitanjali Rao, 11 ans, a remporté le concours mondial des jeunes scientifiques du Discovery Education 3M ce 17 octobre 2017. Son invention ? Un appareil portatif baptisé Tethys, dont la fabrication est simple et économique, capable de détecter la présence de plomb dans l’eau et de mesurer les niveaux de façon rapide et efficace. Pour son ingéniosité, la jeune fille s’est vue récompensée d’un chèque de 25 000 dollars. Dans son projet, Gitanjali Raoa était soutenue par des chercheurs du Discovery Education 3M.

Crédits : Andy King / Discovery Education 3M

L’appareil est couplé avec une application dédiée pour smartphone destinée à avoir connaissance des mesures en temps réel. Selon le Business Insider, Gitanjali Rao a eu l’idée de mettre au point un tel appareil en 2014, après le scandale ayant secoué la ville de Flint (état du Michigan) où l’eau avait été contaminée au plomb.

Le problème semble par ailleurs plus complexe, selon un rapport de 2016 publié par le Conseil de défense des ressources naturelles (NRDC), une ONG américaine active dans le domaine de la protection de l’environnement. En effet, la seule ville de Flint ne serait pas la seule concernée puisque le rapport dénombre 5 363 réseaux de distribution d’eau (sur l’année 2015) présentant une concentration anormale de plomb, et ce sur tout le territoire américain. Ceci revient à dire qu’environ 18 millions d’habitants sont potentiellement exposés au risque de contamination au plomb aux États-Unis.

Crédits : Natural Resources Defense Council

Lorsque les particuliers souhaitent tester leur eau, deux solutions s’offrent à eux. La première consiste à utiliser des bandelettes de test, mais ces dernières ne permettent pas d’obtenir une précision de résultat acceptable. La seconde méthode est plus fiable mais plus longue, à savoir, envoyer un échantillon à l’Agence américaine de protection de l’environnement pour analyse.

Ainsi, l’invention de Gitanjali Rao semble être d’une importance cruciale compte tenu de la situation dans le pays, grâce à son efficacité et son coût peu onéreux, combinant ainsi les avantages des deux solutions évoquées plus haut. Actuellement, la jeune fille désire améliorer son dispositif et, dans un futur proche, débuter sa commercialisation.

Sources : Business InsiderWe Demain